essay on gender pay gap doctorate thesis cheap original papers homework help on weighted averages write a phd thesis with latex essay on diabetes essayservices biz
Favoris(1) Imprimer l'article

L’extension des maladies du bois dans le vignoble, comme l’eutypiose et surtout l’esca est de plus en plus préoccupante. Les connaissances sur les facteurs agronomiques pouvant influer sur le développement des champignons «responsables» de ces maladies, sont très incomplètes du fait principalement de interaction de ces différents facteurs entre eux et des conditions climatiques.

Les suivis de plusieurs essais de taille ou de densité de plantation (situations pédoclimatiques différentes) ont été exploités dans cette synthèse. Les données présentées sont exprimées en pourcentage des ceps contrôlés. Elles ont été traitées en terme d’évolution, où sont comptabilisés en cumulé les ceps ayant exprimé au moins une fois la maladie.

Date de taille

Cinq dates sont étudiées dans cet essai conduit sur gobelet : mi-novembre, mi-décembre, mi-janvier, mi-février et mi-mars. La taille
de mars permet de limiter l’eutypiose, comme cela a pu être montré dans le vignoble de Cognac.

Mode de taille

Deux expérimentations ont été menées en comparant différents modes de taille : une en Beaujolais, où le guyot est la taille la plus répandue, l’autre en Cru Brouilly, où le gobelet est la taille principale. Les résultats montrent une sensibilité plus grande des deux types de cordon à l’eutypiose, avec des différences significatives (figure 1). Dans l’essai en Beaujolais, les deux tailles en guyot sont moins touchées que le gobelet monté. D’autre part, le gobelet monté et, dans une moindre mesure, les deux tailles en guyot, sont plus sensibles à l’esca dans l’essai en Beaujolais (figure 2). Dans l’essai en Cru, les deux cordons sont plus sensibles à l’esca que l’éventail.

Densité de plantation

Plusieurs densités de plantation sont comparées dans un essai situé en Beaujolais :
– témoin : 8 230 ceps/ha, avec un écartement de 1,35 x 0,9 m
– densité moyenne : 5 555 ceps/ha, avec un écartement de 1,8 x 1 m
– basse densité : 3 333 ceps/ha, avec un écartement de 3 x 1 m menée en lyre.

Chaque densité est conduite selon deux types de taille cordon et guyot. Concernant l’eutypiose, la taille cordon est plus sensible que
la taille guyot depuis 2005. Mais, il n’y a pas de différence significative entre les densités de plantation. Les résultats sur l’esca (figure 3) montrent que la taille guyot est plus touchée depuis 2004. Les densités moyenne et basse on tendance à être plus touchées que le témoin sur la taille cordon.

Concernant l’esca, les résultats sont variables d’une situation à l’autre et il est délicat d’en tirer une conclusion quant à l’influence de la taille sur cette maladie.
Des augmentations importantes des taux d’esca sont enregistrées depuis 2003. Il est difficile de déterminer si cela est consécutif à l’arrêt des traitements à l’arsénite ou lié aux contraintes climatiques (température, disponibilité en eau).

 

Cette étude a été menée grâce au soutien financier de la région Rhône-Alpes et FranceAgriMer