Favoris(1) Imprimer l'article

Impact du changement climatique sur l’expression des symptômes de l’esca.
La grille d’évaluation du degré potentiel d’expression des symptômes de l’esca / BDA a permis de retracer son historique au cours du XXe et du XXIe siècle dans six vignobles français. Il reflète tout à fait les témoignages rapportés dans la littérature. Il montre aussi que le changement climatique a eu une influence sur son extériorisation, uniquement dans les vignobles septentrionaux.

Les conditions climatiques de la région de Bourgogne sont même devenues aussi favorables que celles observées dans les vignobles méridionaux et bordelais. L’observation de parcelles d’un même cépage (Sauvignon) entre les deux régions (Bordeaux, Bourgogne) montre des incidences de même ordre (Bruez et al. 2013). La Champagne et l’Anjou montrent, quant à elles, des conditions climatiques moins favorables à l’expression des symptômes que les autres régions. Ces conditions additionnées par un encépagement constitué de cépages tolérants expliquent en partie ou totalement pourquoi la Champagne est la région la moins touchée de tous les vignobles français. Quant au vignoble angevin, son encépagement composé de variétés sensibles à l’esca / BDA explique les différences observées avec ce vignoble dans l’expression de la maladie.

Lire le document

Article réalisé par Philippe Larignon, IFV Pôle Rhône-Méditerranée

.

Institut Français de la Vigne et du Vin

L'Institut Français de la Vigne et du Vin est l'organisme de recherche de la filière vitivinicole.