Favoris(1) Imprimer l'article

Vignes mères de prémultiplication en pleine terre.

Etape essentielle dans la production des plants de vigne et dans la diffusion des nouvelles sélections de variétés de vigne, la prémultiplication consiste à produire du matériel de base : greffons, porte-greffes et plants de vigne. C’est avec ce matériel, dit de base, que sont produits les plants destinés à créer les vignes de multiplication de greffons et porte-greffes certifiés qui serviront elles-mêmes à fournir les plants livrés aux vignerons.

La prémultiplication s’inscrit dans le prolongement de la sélection. Elle est placée sous la responsabilité directe du Centre de sélection : l’Institut Français de la Vigne et du Vin.
La prémultiplication constitue ainsi une mission d’intérêt générale qui est assurée aujourd’hui par l’IFV et 13 partenaires : interprofessions viticoles, Chambres d’agriculture, organismes techniques et pépiniéristes privés. Ces partenaires historiques sont souvent les référents régionaux techniques du matériel végétal. Ils répondent en priorités à une demande locale en matériel végétal viticole.

Les activités de prémultiplication sont aujourd’hui réalisées en plein champ sur des surfaces très limitées. En France, le parc de vignes de prémultiplication représente un verger de 22 ha de vigne-mères de porte-greffes et 37 ha de vigne-mères de greffons. C’est avec ce matériel de base que sont produits les plants destinés à créer les vignes de multiplication de greffons et porte-greffes certifiés qui serviront elles-mêmes à fournir les plants livrés aux vignerons par les pépiniéristes (voir schéma de diffusion ci-dessous).  

Si le schéma actuel donne entière satisfaction, les interprofessions viticoles et l’IFV ont proposé, dans le cadre du Plan Dépérissement, un nouveau modèle de production de ce matériel de base en milieu confiné et hors-sol. En effet, l’utilisation de serres insect proof apporte des garanties sanitaires optimales afin de se prémunir des maladies émergentes qui constituent des menaces graves pour le vignoble.

« Il est devenu impératif d’anticiper et de faire évoluer les conditions techniques de ce premier maillon de la diffusion des sélections, en plaçant l’ensemble de l’activité de prémultiplication sous filet insect proof, précise Anastasia Rocque, directrice du Centre de Sélection de l’IFV, au Grau du Roi, dans le Gard. Cela engage l’IFV à réviser toutes ses activités de Centre de sélection en amont de la diffusion ».

Un cahier des charges de la prémultiplication, en milieu confiné, a d’ores et déjà été rédigé et devra à l’avenir s’appliquer à l’ensemble des prémultiplicateurs. Ce nouveau modèle sécurisé et novateur de production durable du matériel végétal viticole français (voir article) va permettre à la filière viticole de se préserver d’une éventuelle crise sanitaire et au-delà d’anticiper et d’accélérer la mise à disposition de matériel végétal innovant ou à fins d’adaptation.

Centre de Sélection de la Vigne de l’IFV du Domaine de l’Espiguette, au Grau du Roi, dans le Gard.

Chiffres clés

Vignes mères de  prémultiplication 
Vignes mères de porte-greffes : 22 ha
Vignes mères de greffons : 37 ha

Vignes mères de multiplication
Selon les chiffres fournis par FranceAgriMer, le parc de vignes mères de multiplication représente 3398 ha en 2021 sur l’ensemble du territoire dont :
– 2096 ha de vignes mères de porte-greffes (60 % du parc)
– 1302 ha de vignes mères de greffons (40 % du parc)