Favoris(1) Imprimer l'article

Au cours de l’année 2018, pas moins de 42 clones ont été agréés par la section vigne du CTPS (Comité Technique Permanent pour la Sélection). Ils peuvent être groupés en plusieurs catégories :

Cépages d’importance nationale


Cabernet franc N  1155
Objectif : compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par l’INRA d’Angers et l’IFV Val de Loire Centre (G. Barbeau et V. Grondain).
Le clone 1155 est destiné à l’élaboration de vins de haute qualité. Il est moins productif que le 214 grâce à des grappes plus petites et il est mieux noté en dégustation. Il est plus précoce que les autres clones et parait ainsi bien adapté à la production de vins rosés en années tardives et fraîches.

Cot N  1288 et 1289
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par les pépinières Mercier.
Le clone 1288 est une sélection provenant d’Argentine. Son niveau de production est inférieur à la moyenne et au témoin (n°595) avec des grappes plus petites et aérées. Il est également peu sensible à la coulure. TAV supérieur et forte concentration en anthocyanes. Bien classé en dégustation.
Le clone 1289 présente le même type de comportement agronomique et technologique que le 1288 avec un niveau de production encore inférieur. Il est également très bien classé en dégustation.

Grenache N  1270, 1271 et 1272
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant des niveaux d’anthocyanes et de polyphénols plus élevés. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par les pépinières Mercier.
Le clone 1270 est originaire d’Espagne. Il s’agit d’un producteur modéré, avec des poids de grappes et de baies inférieurs aux autres. Il possède également la plus forte IPT (indice potentiel de structure tannique) et une bonne note en dégustation. 
Le clone 1271 montre un potentiel de production intermédiaire entre le témoin 136 et le 1270 et 1272. Avec un taux d’alcool un peu plus faible et un bon niveau d’acidité, il semble bien adapté au changement climatique. La concentration en anthocyanes des vins est moyenne et proche de celle du clone témoin.
Le clone 1272 est originaire d’Italie. Il présente le même type de comportement agronomique et technologique que le 1270 avec un niveau de production comparable. Il est également bien classé en dégustation et possède la plus forte concentration en anthocyanes au niveau des vins.

Petit Verdot N  1273 et 1274
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré et une faible sensibilité à la coulure. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par les pépinières Mercier.
Le clone 1273 possède un potentiel de production inférieur avec des grappes et des baies plus petites. Il présente également un bon niveau d’anthocyanes. Il est préféré en dégustation.
Le clone 1274 se montre un peu plus productif que les autres par l’intermédiaire de grappes et de baies un peu plus grosses que la moyenne. Son niveau d’anthocyanes est un peu inférieur et il est bien noté en dégustation.

 

Cépages d’importance régionale

 

Chenin B  1286
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré, des grappes lâches et moins sensibles au Botrytis. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par les pépinières Mercier.
Le clone 1286 possède un niveau de production inférieur à la moyenne et au témoin (n°220) avec des grappes plus petites. Il montre en outre une bonne tolérance au Botrytis. Le TAV est supérieur et l’acidité inférieure. Classé premier en dégustation.

Pinot blanc B  1294, 1295, 1296
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré, des grappes lâches et moins sensibles au Botrytis. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace.
Le clone 1294 montre un niveau de production intermédiaire et stable. Il est composé de petites grappes à grosses baies. TAP et acidité sont moyens. Bien noté en dégustation.
Le clone 1295 a un potentiel de production plus élevé. Il se caractérise par des grappes de taille moyenne mais il est plus fertile que les autres. TAP et acidité sont un peu supérieurs aux autres. Apprécié en dégustation.
Le clone 1296 présente un comportement intermédiaire entre les deux précédents. Il montre une bonne tolérance vis-à-vis de la pourriture. Ce clone est également bien classé en dégustation.

Sciaccarello N  1275 et 1276
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant des caractéristiques différentes par rapport aux clones disponibles au catalogue officiel. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par le Centre de Recherche Viti-vinicole Insulaire.
Le clone 1275 est le plus productif avec une fertilité supérieure à la moyenne. Il présente également une acidité supérieure tandis que le degré probable et la teneur en tanins sont plus faibles. Il s’agit d’un bon candidat pour une vinification en rosé ou pour une vinification en rouge léger.
Le clone 1276 possède un faible rendement avec une fertilité inférieure aux autres. Le degré des vins est supérieur à la moyenne, l’acidité modérée et les taux d’anthocyanes et de polyphénols sont élevés. Il est adapté à l’élaboration de vins rouges de garde.

Trousseau N  1277 et 1278
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par la Société de Viticulture du Jura.
Le clone 1277 possède un potentiel de production supérieur avec des grappes de taille moyenne, lâches et des baies plutôt grosses. Au niveau des vins, l’acidité est relativement élevée tandis que la couleur et la structure tannique sont supérieurs aux autres. Ils sont bien notés en dégustation.
Le clone 1278 est un producteur de niveau moyen avec des grappes lâches également. Le degré alcoolique est plus élevé et les vins possèdent une couleur ainsi qu’une structure tannique supérieures. Il s’agit du clone le plus apprécié de la série en dégustation.

Premiers clones disponibles

Pour les différents cépages cités ci-dessous, il s’agit du premier clone disponible au catalogue français. Dans ce cas précis, leur agrément a été prononcé uniquement sur la base de leur état sanitaire (indemnes de viroses).

Cépages locaux :
Beaugaray N  1269 (Beaujolais), Aramon blanc B 1279 et Aramon gris G 1280 (Languedoc), Bia blanc B  1282 et Petite Sainte Marie B 1299 (vignoble savoyard), Carcajolo blanc B 1282 (Corse), Chardonnay rose Rs 1284 (Champagne), Chatus N 1285 et Raisaine B 1297 (Ardèche), Chouchillon B 1287 (Loire), Genouillet N 1291 (région Centre), Melon rouge Rg 1292 (Val de Loire), Saint-Côme B 1298 et Verdanel B 1301 (sud-ouest), Sérénèze N 1300 et Verdesse B 1303 (Isère).

Variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium :
Floreal B 1265, Voltis B 1266, Artaban N 1267 et Vidoc N 1268.

Cépages d’origine étrangère :
Assyrtiko B  1281 et Verdejo blanco B  1302

Variétés de raisin de table :
Muscat bleu N  1293

Variétés hybrides :
Galibia B  1290 (variété destinée à la production de jus de raisin), Chambourcin N  1257 et Villard blanc B  1304