discovery log in master thesis social network buying a dissertation steps helpme 123 essay buy persuasive essay dissertation on an airline dissertation writing services usa will
Favoris(1) Imprimer l'article

Le partenariat technique Naïo – IFV a abouti à la création du prototype de robot Ted, présenté pour la première fois en 2016 au public, et destiné au binage interceps. Cette collaboration est née en 2014, à la suite d’une demande d’expertise métier sur la vigne pour construire un robot viticole, dans le cadre d’un projet financé en région Midi-Pyrénées.  

Le robot prototype Ted a bien entendu évolué en 6 ans. Il bénéficie désormais des retours d’utilisateurs privés ainsi que de la possibilité de tester de nouvelles fonctionnalités après essais sur les vignes d’expérimentation. Le partenariat se poursuit aujourd’hui par le biais d’autres projets pour améliorer la polyvalence d’usage du robot et étudier les possibilités d’intégration d’outils et de capteurs utiles pour optimiser chaque intervention du robot à la vigne.

L’accompagnement technique à la base de ce partenariat concernait le désherbage mécanique sur le cavaillon, première opération pour laquelle le robot trouve une justification technique et économique évidente.
En effet, les évolutions réglementaires sur la disponibilité des herbicides utilisés poussent les vignerons à se tourner vers les solutions alternatives, dont le désherbage mécanique. Hors, l’utilisation des interceps se révèle techniquement complexe, gourmande en temps de travail et en énergie. La délégation de cette tâche à un robot semble donc pertinente mais doit prendre en compte un cahier des charges difficile, particulièrement pour le respect des souches et la garantie de sécurité des utilisateurs. Des premiers tests, avec du matériel basique, jusqu’aux derniers développements avec des outils proposés par des constructeurs reconnus dans le travail du sol, le domaine expérimental a été et reste un support d’essai pour les améliorations à venir. Notamment l’intégration de l’épamprage, de la tonte ou même la pulvérisation.

Les références technico-économiques de l’IFV sur ces domaines sont utiles pour aider les fabricants à positionner leur solution de manière pertinente vis-à-vis de l’existant. Cependant, les tests sont encore indispensables pour établir ensemble la performance du robot, c’est à dire l’efficacité de son travail et son débit de chantier afin de définir la surface qu’il est possible de lui affecter. Ce paramètre est important à mesurer car il permettra de définir les configurations d’usage et les limites de la polyvalence demandée au robot.

Cet exemple de partenariat est intéressant car il permet de disposer d’un robot de développement sur le domaine expérimental pour des tests en lien avec le programme de l’ IFV (réduction des intrants, innovation, énergie) et d’être au plus près des évolutions techniques. Il n’est pas exclusif non plus, ce qui permet de travailler avec d’autres fournisseurs de robots en conservant une certaine confidentialité sur les points tech-niques. Cela donne à l’IFV une position privilégiée d’observation et d’accompagnement des initiatives en matière de robotique viticole.

 

> Retrouver le bilan du Programme de recherche de l’IFV 2014-2020