Environnement

Accompagner la viticulture vers l’agroécologie

Le développement des mesures agroenvironnementales en viticulture répond à la question de la traduction des principes récents de l’agroécologie* dans les démarches individuelles ou collectives et les pratiques viticoles.
En particulier, la possibilité pour de nombreuses mesures agroenvironnementales d’être définies dans un volet du cahier des charges, a ouvert de nouvelles perspectives à beaucoup d’ODG.
Aussi, en liaison avec l’INAO, l’IFV a décidé d’élaborer le référentiel des mesures agroenvironnementales pour la filière ainsi que ses outils d’orientation et pédagogique associés.

*Les systèmes [de production agroécologiques] privilégient l’autonomie des exploitations agricoles et l’amélioration de leur compétitivité, en maintenant ou en augmentant la rentabilité économique, en améliorant la valeur ajoutée des productions et en réduisant la consommation d’énergie, d’eau, d’engrais, de produits phytopharmaceutiques et de médicaments vétérinaires, en particulier les antibiotiques. Ils sont fondés sur les interactions biologiques et l’utilisation des services écosystémiques et des potentiels offerts par les ressources naturelles, en particulier les ressources en eau, la biodiversité, la photosynthèse, les sols et l’air, en maintenant leur capacité de renouvellement du point de vue qualitatif et quantitatif. Ils contribuent à l’atténuation et à l’adaptation aux effets du changement climatique. » Loi d’avenir pour l’agriculture, 2014.

Derniers résultats acquis

Guide de l’agroécologie en viticulture et ses outils pédagogique et d’orientation

L’IFV et l’INAO ont préparé ensemble ce guide et ses outils qui regroupent des mesures d’application simple et qui ont pour objectif de fournir des points de repère techniques et des outils pour tous les vignerons qui souhaitent, sur le plan individuel ou dans un cadre collectif, faire évoluer leurs pratiques, afin d’initier ou d’approfondir une démarche agroenvironnementale.
Le projet « AGRO-ECO-VITI Accompagner la viticulture vers l’agroécologie, développement des Mesures Agroenvironnementales » a été déposé auprès de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) dans le cadre de l’appel à projet national du programme EcoPhyto-2 2016. Il a été mené sous le pilotage d’un groupe constitué de l’IFV, de l’INAO, de l’AFB, la Confédération Nationale des producteurs des vis et eaux de vie à Appellations d’Origine Contrôlées (CNAOC), la Confédération des vins IGP de France.

5 thématiques agroécologiques pour la viticulture
1. Préserver et développer la biodiversité : implantation de haies et de bandes enherbées, réduction voire interdiction de l’utilisation d’herbicides, développement de l’agroforesterie…
2. Maîtriser et réduire la fertilisation, et notamment la fertilisation azotée : limiter le recours en engrais azotés de synthèse, favoriser l’introduction de légumineuses, favoriser la culture d’engrais verts…
3. Limiter l’usage des produits phytosanitaires et développer l’usage du biocontrôle : améliorer l’efficience des quantités utilisées en utilisant un matériel de pulvérisation efficient limitant en particulier la dérive aérienne, favoriser l’utilisation de produits de biocontrôle comme la confusion sexuelle…
4. Favoriser une meilleure gestion de l’eau par les exploitations : respect de bonnes pratiques d’irrigation avec notamment un matériel et des pratiques efficientes, réflexion sur l’enherbement des parcelles, sur la présence des haies et talus…
5. Recourir à un matériel végétal plus adapté aux enjeux : variétés locales mieux adaptées aux caractéristiques du milieu, variétés plus résistantes à la sécheresse et à certaines maladies…

Guide Agroécologie 
Téléchargez le guide complet

Outils pédagogique et d’orientation en ligne Voir

L’équipe projet

Les partenaires

  • Réseau technique : INAO, Confédération des IGP, CNAOC, DGPE du Ministère de l’Agriculture, Agence Française pour la Biodiversité

Publications

Communications scientifiques

Abou-Mansour E., Débieux J.L., Ramirez-Suero M., Bénard-Gellon M., Magnin-Robert M., Spagnolo A., Chong J., Fraine S., Bertsch C., L’Haridon F., Serrano M., Fontaine F., Rego C. & Larignon P. 2015. Phytotoxic metabolites from Neofusicoccum parvum, a pathogen of Botryosphaeria dieback of grapevine. Phytochemistry. 115, 207-215.
Larignon P., Spagnolo A., Bertsch C. & Fontaine F. 2015. First report of young decline caused by Neofusicoccum parvum in France. Plant Disease. 06/2015; DOI:10.1094/PDIS-03-15-0280-PDN
Bénard-Gellon M., Farine S., Goddard M.L., Schmitt M., Stempien E., Pensec F., Laloue H., Mazet-Kieffer F., Fontaine F., Larignon P., Chong J., Tarnus C. & Bertsch C. 2014. Toxicity of extracellular proteins from Diplodia seriata and Neofusicoccum parvum involved in grapevine Botryosphaeria dieback. Protoplasma, 252, 679-687.
Spagnolo A., Larignon P., Magnin-Robert M., Hovasse A., Cilindre C., Van Dorsselaer A., Clément C., Schaeffer-Reiss C. & Fontaine F. 2014. Flowering as the most highly sensitive period of grapevine (Vitis vinifera l. cv mourvèdre) to the Botryosphaeria dieback agents Neofusicoccum parvum and Diplodia seriata infection International Journal of Molecular Sciences. 15, 9644-9669.
Spagnolo A., Magnin-Robert M., Alayi T.D., Cilindre C., Schaeffer-Reiss C., Van Dorsselaer A., Clément C., Larignon P., Suero-Ramirez M., Chong J., Bertsch C., Abou-Mansour E. & Fontaine F. 2014. Differential responses of three grapevine cultivars to Botryosphaeria dieback. Phytopathology. 104, 1021-1035.
Berstch C., Ramirez-Suero M., Magnin-Robert M., Larignon P., Chong J., Abou-Mansour E., Spagnolo A., Clément C. & Fontaine F. 2013. Grapevine trunk diseases: complex and still poorly understood syndromes. Plant Pathology. 62, 243-265.
Larignon P., Fontaine F., Farine S., Clément C. & Berstch C., 2009. Esca et Black Dead Arm : deux acteurs majeurs des maladies du bois chez la Vigne. C.R. Biologies de l’Académie des Sciences, 332, 765-783.

Communications techniques et vulgarisation

Larignon P. 2016. Maladies cryptogamiques du bois de la vigne : symptomatologie et agents pathogènes. site national IFV. 165 pages
Larignon P. 2015. Maladies du bois de la vigne : Un fléau pour le vignoble. Le Vigneron des Côtes-du-Rhône et du Sud-Est. 845, 20-24.
Larignon P. 2015. Compte rendu des journées maladies du bois de la vigne. Journées du Groupe National des maladies du bois de la vigne. Colmar, 17-18 novembre 2015.
Yobregat O. & Larignon P. 2014. Les greffes-boutures herbacées, matériel d’étude précieux pour évaluer les contaminations au vignoble. La Grappe d’autan. 100, 6-7.
Larignon P., Fontaine F. & Bertsch C. 2014. L’arsénite de sodium de nouveau à l’étude. La Grappe d’autan. 100, 8.
Cahurel J.Y. 2013. Suivi des maladies du bois sur quelques essais mode de conduite. Les 22èmes Entretiens du Beaujolais, 18 avril 2013, Saint-Jean d’Ardières, 5-10.
Larignon P. 2013. Compte rendu sur les maladies du bois de la vigne. Journées nationales scientifiques Maladies du bois de la vigne. Angers. 19 – 20 mars 2013.
Larignon  P., Baptiste C., Mallet J.F., Granier J.P. & Bloy P. 2013. Greffage en vert, premier test contre les maladies du bois. Phytoma, 661, 33-35.
Larignon P. 2012. Maladies cryptogamiques du bois de la vigne : symptomatologie et agents pathogènes. 74 pages.
Geffroy O. 2011. Lutte contre les maladies du bois. La grappe d’Autan. 82, 2-5.
Larignon P. 2011. Les maladies du bois de la vigne. Quelques éléments sur la biologie de deux champignons associés, Phaeoacremonium aleophilum et Diplodia seriata. Phytoma. 646, 41-44.
Larignon P. 2010. Dépérissement sur jeunes plantes. Des symptômes liés au champignon Neofusicoccum parvum déjà connu comme lié au black dead arm sur vigne adultes. Phytoma. 635, 44-46.
Larignon P., Coarer M., Larbre C., Girardon K., Viguès V. & Yobregat O., 2009. Identification sur le matériel végétal des sources d’inoculum des champignons associés aux maladies du bois. Phytoma, 622-623, 46-48.