Environnement

Valorisation des biodéchets

Des co-produits sont générés par la viticulture et la vinification : sarments, souches, marcs de raisins, lies de vin, bourbes… Ces coproduits représentent une part irréductible de biomasse qui peut être valorisée du point de vue environnemental, agronomique et économique.

La distillation des marcs de raisins et lies de vin, ainsi que l’épandage, le compostage et la méthanisation des marcs de raisins sont étudiés à l’échelle nationale depuis 2010 dans le but de répondre aux questions suivantes : Quelle faisabilité technique ? Quel impact environnemental ? Quel coût pour le viticulteur ? Quelles contraintes réglementaires à respecter, notamment en matière environnementale ? Les résultats des essais et études réalisés dans le cadre de l’Expérimentation nationale sur la valorisation des sous-produits vinicoles (IFV, 2010-2013) sont synthétisés dans le Cahier Itinéraire IFV n° 25 : Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : Quelle gestion des sous-produits vinicoles ?

Fort de son expertise à l’échelle nationale sur la valorisation des sous-produits de la vinification), l’IFV (Pôle Beaujolais-Bourgogne-Jura-Savoie) ouvre le champ de réflexion à la biomasse viticole (sarments et souches) et adopte une approche territorialisée, partant du constat que la configuration du bassin de production influe sur les voies de valorisation de la biomasse vitivinicole techniquement réalisables, économiquement viables, respectueuses de l’environnement et conformes à la règlementation.

Les détenteurs de co-produits vitivinicoles sont amenés à entrer dans une démarche d’économie circulaire. Accompagnant la filière vitivinicole dans cette voie, l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), en partenariat avec le Comité Champagne – CIVC, le Bureau National Interprofessionnel du Cognac – BNIC et la Chambre d’Agriculture de la Gironde, coordonne entre 2015 et 2016 le projet national Biomasse Vitivinicole qui a pour objectif de faire un recensement des gisements de biomasse et des installations de valorisation, adapté aux spécificités des filières locales, afin d’accompagner les opérateurs vers des voies pertinentes de valorisation de la biomasse vitivinicole. Quatre bassins de production participent au projet: Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura, Champagne, Aquitaine et Charentes-Cognac. Ce recensement comprend une cartographie des gisements de biomasse viticole et vinicole et des installations de valorisation, et un répertoire des acteurs locaux, permettant de mettre en lien les opérateurs qui souhaitent valoriser leur biomasse et les acteurs de la valorisation. Cartographie et répertoire des acteurs sont à retrouver dans l’Atlas du projet Biomasse Vitivinicole édité par l’IFV en 2017. Le territoire de l’Occitanie bénéficie lui aussi d’une démarche identique via la publication de deux atlas biomasse vitivinicole réalisés à l’échelle des bassins de production Sud-ouest et Languedoc-Roussillon.

De 2014 à 2017, la question de la faisabilité de la méthanisation des marcs de raisins et lies de vin est également abordée dans le cadre du projet Valormap dont l’IFV est partenaire.

Derniers résultats acquis

Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : comparaison de quatre voies de valorisation (distillation, épandage, compostage et méthanisation). Quelle faisabilité technique ? Quel impact environnemental ? Quel coût pour le viticulteur ? Quelles contraintes réglementaires à respecter, notamment en matière environnementale ?

Les résultats des essais et études réalisés dans le cadre de l’Expérimentation nationale sur la valorisation des sous-produits vinicoles (IFV, 2010-2013) sont à retrouver dans le Cahier Itinéraire IFV n° 25 : Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : Quelle gestion des sous-produits vinicoles ?

Sarments, souches, marcs de raisins, lies de vin et vinasses : quels gisements et quelles valorisation ? Approche territorialisée de la valorisation de la biomasse vitivinicole. L’Atlas issu du projet Biomasse Vitivinicole (IFV, 2014-2016) est disponible ici.

Atlas Biomasse Vitivinicole du bassin Sud-Ouest (2019)
Atlas Biomasse Vitivinicole du bassin Languedoc-Roussillon (2020)

L’équipe projet

Les partenaires

  • Acteurs territoriaux : Comité Champagne, BNIC, Chambre d’Agriculture de la Gironde, Distilleries,  Aquitaine Croissance Verte, AGRI SUD-OUEST Innovation, CRITT Agro-Alimentaire Poitou-Charentes, CRITT PACA, CRITT Agrio Lorraine, Casimir
  • Réseau technique : ACTA, ACTIA, UNGDA, ITERG, ITAVI, APESA, CTCPA , Terres Inovia,  ASAE, CTP, IFIP
  • Partenaires scientifiques : INRA, UMR Moisa, INRA LBE, IRSTEA, ISVV, Bordeaux ENSCBP

Biomasse vitivinicole : de quoi parle-t-on ? Pourquoi et quelle valorisation pour cette biomasse ? Présentation des Atlas biomasse par Emilie Adoir de l’IFV pôle Bourgogne Beaujolais Jura Savoie lors des #RDVTechniloire 2019 “Aller plus loin dans la production durable d’un vin responsable”.

Publications

Communications scientifiques

Communications techniques et vulgarisation