Favoris(1) Imprimer l'article

MinimisUne valeur de minimis est une valeur analytique en dessous de laquelle une substance est consensuellement considérée comme absente du produit analysé par un groupe d’experts.

Ces minimis constituent ainsi des niveaux analytiquement faibles, en dessous desquels, la signification même du résultat n’est plus interprétable.
Il faut dissocier les limites de détection (LD) et de quantification (LQ), qui sont des notions de performances analytiques, des minimis qui sont liés à la fois à de l’expertise et de l’analyse. Les minimis sont des valeurs issues de consensus, sur la base de résultats d’experts et d’analystes. Un minimis relève uniquement de considérations techniques liées à l’analyse et son objectif est de permettre une meilleure interprétation de la signification d’un résultat analytique. En aucun cas, le minimis ne doit être associé à une limite réglementaire ou à une notion de toxicité pour le consommateur. La notion de toxicité et l’aspect réglementaire sont traités respectivement par les DJA (Doses Journalières Acceptables), et les LMR (Limites Maximales de Résidus) adoptées par les différents états. Ainsi, en principe, les valeurs de minimis ne peuvent être définies que dans les cas suivants :
– Aucune limite toxique et/ou règlementaire n’est établie,
– Si des limites de toxicité et/ou règlementaire existent, le minimis se situe toujours en dessous de ces limites.
En matière de résidus phytosanitaires dans les vins, les minimis se définissent donc à des niveaux de concentration en dessous des LMR de raisins de cuve.

Téléchargez la plaquette