PUBLICATIONS

Collection itinéraires

Les résultats des travaux expérimentaux de l’IFV sont retranscrits sous forme synthétique dans ces brochures.
Pour chaque sujet, des conseils techniques et des données économiques sont illustrés par des données d’essais dans le réseau des Pôles IFV.

Recommandations pour la Gestion des risques « phtalates et bisphénol A » dans les caves - n° 29

Les phtalates et le bisphénol A ont été identifiés par l’IFV et ses partenaires professionnels, dès 2011, comme des contaminants émergeants nécessitant une veille dans la perspective d’améliorer les recommandations dans ce domaine. Aucune étude n’avait été conduite, à ce jour, sur la quantification de ces composés aux différents stades d’élaboration du vin. Seules des données isolées faisaient état de teneurs élevées ponctuelles sur des matériels anciens. Face à ce nouvel enjeu socio-économique, il est apparu primordial de mener une étude sur la migration dans le vin de composés liés aux matériels utilisés dans les caves. Les objectifs étaient d’acquérir des connaissances sur les teneurs rencontrées dans les vins et d’identifier les sources potentielles de phtalates et de bisphénol A ainsi que les facteurs favorisant leur migration. Les résultats de cette étude, coordonnée par l’IFV, et qui figurent dans ce nouveau Cahier Itinéraires, vont aider les producteurs à identifier et maîtriser les composés liés à l’utilisation des matériels plastiques dans les caves. 
Téléchargez le Cahier itinéraire

L'agroforesterie en viticulture - n°28

L’agroforesterie a pour principe d’associer une production agricole à des plantations sylvicoles. Elle s’inscrit pleinement dans une démarche d’intensification écologique des pratiques agricoles. Faire pousser des arbres en combinaison avec des cultures, des surfaces fourragères et des élevages a pour effet de combattre l’érosion, de préserver l’humidité du sol et de recycler les éléments nutritifs tout en réduisant l’incidence de l’agriculture sur l’environnement. Cette brochure reprend les évaluations réalisées sur les aspects suivants : comportement agronomique de la vigne, état de la biodiversité aérienne et souterraine, incidence sur le microclimat de la parcelle, performances technico-économiques du système agroforestier. Brochure de 28 pages.

Téléchargez

La grêle et le gel de printemps : comment s'en protéger ? n°27

L’évolution du climat impacte très directement le travail des vignerons, et l’économie viticole. Orages de grêle violents, et gel de printemps liés souvent à un débourrement de plus en plus précoce, deviennent de plus en plus fréquents. Ces phénomènes climatiques occasionnent des dégâts significatifs et fragilisent fortement les entreprises sur le plan commercial et économique. Cette situation mobilise les organisations professionnelles de la filière et les pouvoirs publics, pour l’émergence ou le renforcement de mesures adaptées, telles que par exemple des dispositifs assurantiels ou des mises en réserve climatiques. Dans ce contexte, l’enjeu porte également sur les moyens techniques de prévention et de lutte contre ces fléaux climatiques. C’est l’objet de ce cahier technique qui a pour objectif de présenter, de manière synthétique, d’une part les mécanismes de ces aléas climatiques, et d’autre part, les références techniques et économiques des équipements disponibles. Brochure de 36 pages.

Téléchargez

Enzymes en oenologie : Fabrication, applications - n° 26

Le Cahier Itinéraires sur les enzymes en œnologie est réalisé dans le but d’apporter des éléments de compréhension et/ou d’information sur la nature des préparations enzymatiques, leur fabrication, leur composition, leur intérêt en œnologie et leurs applications dans les opérations pré et post-fermentaire. Brochure de 32 pages.
Télécharger

The booklet « itinéraires » about enzymes in oenology aims to provide elements of understanding and/or information on the nature of enzymatic preparations, their production, composition, oenological interest and applications in pre and post fermentative operations.
Download

Quelle gestion des sous-produits vinicoles ? - n° 25

Dans le cadre de la réforme de l’Organisation Commune du Marché « Vins », une concertation a été entreprise par FranceAgriMer sur la valorisation des sous-produits vinicoles. L’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) a coordonné de 2010 à 2013 une Expérimentation Nationale sur la valorisation des sous-produits vinicoles, avec l’appui des membres du Groupe Technique : Association des Viticulteurs d’Alsace (AVA), Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC), Fédération Nationale des Distilleries Coopératives Vinicoles (FNDCV), Institut Technique des Corps Gras (ITERG), Union Nationale des Distilleries Vinicoles (UNDV) et Union Nationale des Groupements de Distillateurs d’Alcool (UNGDA).
La distillation des marcs de raisins et lies de vin, ainsi que l’épandage, le compostage et la méthanisation des marcs de raisins ont été étudiés dans le but de répondre aux questions suivantes : Quelle faisabilité technique ? Quel impact environnemental ? Quel intérêt économique ? Quelle conformité avec la réglementation en vigueur, notamment en matière environnementale ? Brochure de 32 pages.

Télécharger

Comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre : application de la méthode Bilan Carbone® à la filière viti-vinicole - n° 24

Comme toute activité humaine, la filière viti-vinicole génère des impacts en termes d’émissions de gaz à effet de serre ; la méthode Bilan Carbone® permet de quantifier les émissions de gaz à effet de serre d’une activité, dans le but d’identifier les postes les plus émetteurs, puis de mettre en place des plans de réductions de ces émissions.
Issu d’un travail collaboratif entre les Pouvoirs Publics (ADEME, France AgriMer) et différents acteurs de la filière viti-vinicole (interprofessions régionales, bureaux d’études, organismes de recherche et développement), ce document présente :
– Les enjeux climatiques et économique de la réduction des émissions de gaz à effet de serre
– La méthodologie Bilan Carbone® adaptée à la filière viti-vinicole
– Des propositions de voies de réduction des gaz à effet de serre
– Des retours d’expériences
– Des méthodologies différentes mais complémentaires à l’approche Bilan Carbone®.
32 pages, 3 Mo
Télécharger

Goûts moisis-terreux : origine et moyens de lutte- n° 23

Les Goûts Moisis Terreux (GMT) sont des déviations organoleptiques rencontrées, depuis une quinzaine d’années, dans les vins rouges et blancs et plus particulièrement ceux issus des cépages Cabernet Sauvignon, Gamay, Pinot noir, Chenin, Sémillon, de l’ensemble du vignoble français, à l’exception de la zone Languedoc-Roussillon.
Ce document synthétise la connaissance acquise sur le sujet des déviations nommées Goût Moisi-Terreux (GMT), au travers de multiples expérimentations mises en place sur des réseaux de parcelles ayant rencontré des déviations et des parcelles témoins, pendant une durée d’au moins six années et dans plusieurs vignobles, dont principalement deux bassins de productions viticoles que sont Bourgogne-Savoie et Val de Loire-Centre.
Les résultats de ces travaux sont présentés en 4 parties, afin d’apporter :
– Des éléments de compréhension à l’origine de ces défauts : Partie 1 – Origine des déviations nommées Goûts Moisi Terreux
– Des schémas de lutte préventive au vignoble adaptés au développement des champignons producteurs : Partie 2 – Moyens de lutte préventive au vignoble
– De même que des itinéraires de vinifications adaptés, voire l’application de traitements curatifs, en dernier recours : Partie 3 – Lutte curative
– Des éléments de synthèse : Partie 4 – Conclusion générale 32 pages, 4,4 Mo
Télécharger

Effluents phytosanitaires : s'organiser sur son exploitation pour les gérer et les traiter - n° 22

Fin 2006, une nouvelle réglementation est venue renforcer l’encadrement de l’utilisation des produits phytosanitaires en introduisant notamment les notions de « délai de rentrée » dans les parcelles et de «zone non traitée» en bordure des points d’eau. Cette réglementation annonçait aussi une nouvelle obligation : celle de la gestion des effluents de pulvérisation.
L’arrêté du 12 septembre 2006 a introduit plusieurs dispositions spécifiques à la gestion des effluents issus des traitements : fonds de cuve, eaux de lavage de l’intérieur et de l’extérieur des pulvérisateurs et plus généralement toutes les eaux contenant des produits phytosanitaires.
24 pages – 2,4 Mo
Télécharger

Alternatives au désherbage chimique sous le rang : désherbage mécanique - n° 21

Dans un contexte de pression sociétale incitant la viticulture à limiter l’utilisation des herbicides, les viticulteurs doivent revoir leur gestion des sols. Des alternatives existent : désherbage thermique, mécanique ou enherbement maîtrisé. L’IFV présente ses essais avec les matériels du marché et aborde dasn ce document : l’efficacité des différentes techniques, les facteurs influant sur la qualité de ce travail, les interactions avec les autres pratiques culturales, les itinéraires techniques recommandables, les effets sur la qualité des vins, le coût de mise en oeuvre et enfin, l’émission de gaz à effet de serre et le bilan carbone de ces techniques.
24 pages – 2,95 Mo
Télécharger

Effeuillage de la vigne : intérêts pour la qualité du raisin et mécanisation - n° 20

Les travaux de l’IFV et de ses partenaires ont permis d’identifier les incidences agronomiques et qualitatives de l’effeuillage de la vigne. Ce document synthétise plus de dix années d’expérimentations et complète la précédente édition.
Il aborde dans une première partie, l’intérêt de cette pratique pour la maîtrise de l’état sanitaire du raisin, puis son incidence sur la physiologie de la vigne et la qualité de la vendange.
Dans une seconde partie, il aborde la mécanisation de l’effeuillage, en inventoriant les matériels disponibles sur le marché français et en précisant leurs performances. Les différents procédés permettent d’optimiser l’effeuillage en fonction des objectifs technico-économiques définis par l’exploitation viticole.
20 pages
Télécharger