topics for history research papers how to write an essay on love online dissertation and thesis writing helpful hints for writing a research paper term paper queen professional writing esl

Process Vins

Optimisation de la production

Les projets mis en œuvre concernent les attentes de la profession en termes d’outils et techniques pour améliorer la performance de la production au vignoble en partant d’un objectif ciblé de vin à élaborer. La production de raisin est la première étape dans laquelle le vigneron est engagé pour construire un profil de vin qui sera destiné à s’adapter aux besoins des marchés ou qui répondra à l’identité attendue  par son origine.

Parmi les pratiques viticoles, les travaux concernent les études des techniques qui renforcent la productivité du vignoble, par la mécanisation des pratiques (dont la taille), par la maitrise des rendements (irrigation, fertilisation,) ou par l’adaptation de nouvelles variétés à des contextes régionaux spécifiques.

Parmi les indicateurs qui renseignent de la qualité d’un vin, les connaissances sur les composés aromatiques (précurseurs d’arômes dans les raisins ou composés impactant le vin) sont ciblées pour valoriser l’originalité et la spécificité des vins de cépages régionaux. Ils permettent de renseigner sur l’incidence des pratiques viticoles en lien avec le profil des vins.

Derniers résultats acquis

Une partie des travaux réalisés en 2014 a pour objectif de développer les connaissances dans la relation entre la production au vignoble et l’expression de la qualité aromatique des vins. On retrouve ces objectifs dans un des axes de travail du programme européen KBBE Innovine et au travers de programmes régionaux (Sud-ouest, Méditerranée, Beaujolais). Ces travaux permettent d’acquérir des références sur des systèmes ou des techniques de production au vignoble à partir d’indicateurs aromatiques dans les raisins ou les vins (thiols variétaux, IBMP, C13 norisoprénoides, composés fermentaires, sulfure de diméthyle, rotundone).

Ces indicateurs, aujourd’hui disponibles par analyses, sont des marqueurs de typicité des vins et donc des éléments clés  pour la diffusion des pratiques auprès de la profession. Les principaux acquis concernent :

  • les connaissances sur la Rotundone (composé odorant poivré). En lien avec une équipe de l’AWRI (Australian Wine Research Institute), l’approche mise en place au vignoble confirme le lien entre la présence de la molécule dans les vins et des composantes du terroir (principalement alimentation hydrique).
  • les effets de l’irrigation sur la présence de thiols variétaux. Suivis depuis 4 années en vignoble sous influence climatique océanique, la maitrise de l’alimentation hydrique en année déficitaire améliore l’expression thiols des vins. Cet effet n’est pas identique entre les deux cépages étudiés.
  • le potentiel en dimethylsulfure d’un vin blanc est influencé par les opérations préfermentaires. Une partie importante du composé se retrouve dans la pellicule.

Une autre partie concerne l’étude de techniques viticoles pour le développement de la compétitivité de la production, notamment par la maitrise des connaissances sur les systèmes de conduite à taille mécanisée. Celle-ci est en place en Rhône Méditerranée (depuis plusieurs années) ainsi que dans les vignobles du Sud-ouest. Ces systèmes ont montré des intérêts techniques et économiques à leur développement.
Le travail engagé en 2014 cherche à mieux caractériser l’optimisation de ces systèmes au vignoble mais aussi en vinification.

Les partenaires

Australian Wine Research Institute (AWRI), SICAREX Beaujolais, Centre du Rosé, syndicats et interprofessions des zones concernées (Sud-Ouest, Fronton, IGP Gascogne …), Chambres d’agriculture 11, 13, 30, 32, 33, 34, 46, 69, 81 fédérations de métiers et de vins, lycées agricoles, laboratoires et œnologues conseils, entreprises.

Focus

Connaissances sur la Rotundone (composé odorant poivré) et liens entre la présence de la molécule dans les vins et des composantes du terroir (principalement alimentation hydrique).

Lire l’article

Publications

Communications scientifiques et techniques

  • CLAVERIE M., et al., 2015. Peut-on augmenter le rendement sans altérer le type de vin visé ? 19ème Congrès GiESCO. Gruissan-Montpellier. 374-379.
  • DUFOURCQ T., NARDI S., FEILHES C., SCHNEIDER R., 2015. Irriguer pour améliorer la teneur en thiols varétaux des vins blancs de Colombard et Gros Manseng en Côtes de Gascogne, vignoble sous influence climatique océanique. 19ème Congrès GiESCO. Gruissan-Montpellier. 113-116.
  • DUFOURCQ T. et YOBREGAT O., 2013. Cépages étrangers ou irrigation qualitative : deux stratégies d’adaptation au changement climatique testées dans le Gers. http://www.vignevin-sudouest.com/publications/itv-colloque/premieres-assises-vins-sud-ouest.php.
  • DUFOURCQ T. et al. 2012. Contribution du sulfure de diméthyle à l’arome des vins rouges de Malbec de l’appelation d’origine « Cahors ». IXème Congrès International des Terroirs Viticoles, 25-29/09 2012, Bourgogne/Champagne (France). http://www.vignevin-sudouest.com/publications/compte-rendus-recherche/pdf/dms-vins-cahors.pdf.
  • GAVIGLIO C., VINSONNEAU E., 2015. 10 ans de progrès dans le nettoyage de la récolte mécanique. 19ème Congrès GiESCO. Gruissan-Montpellier. 628-632
  • GAVIGLIO C., 2015. Consommation de carburant au vignoble : évaluation de l’efficacité des technologies et des réglages. 19ème Congrès GiESCO. Gruissan-Montpellier. 611-615
  • GAVIGLIO C., 2013 . Taille mécanisée de la vigne. http://www.vignevin-sudouest.com/publications/compte-rendus-recherche/compte-rendu.php?id=104.
  • GEFFROY, O., SCHOLASCH, T., DUFOURCQ, T., SERRANO, E. 2015. Understanding and mapping rotundone spatial variability in Vitis vinifera L. cv Duras. In Proceedings of the 19th International meeting GiESCO. 1-5 June 2015. Gruissan-Montpelier. Vol2. 589-592.
  • GEFFROY, O., DUFOURCQ, T., CARCENAC, D., SIEBERT, T., HERDERICH, M. and SERRANO, E. (2014).Effects of ripening and viticultural techniques on the rotundone concentration in red wine from Vitis vinifera L. cv. Duras. Australian Journal of Grape and Wine Research. 20(3), 401-408.
  • GEFFROY, O et al., 2015. Le passellirage sur souche peut permettre de produire des vins rouges poivrés de qualité. 19ème Congrès GiESCO. Gruissan-Montpellier. 529-531.
  • GEFFROY et al., 2013. Acquisitions scientifiques récentes sur le caractère poivré des vins du Sud-ouest.