Favoris(1) Imprimer l'article
Lancé par l’IFV et IRSTEA, LabelPulvé va classer les pulvérisateurs viticoles selon leurs performances en terme de réduction des doses.

L’essentiel

Sur la base des essais conduits sur la vigne artificielle EvaSprayViti, les divers pulvérisateurs viticoles proposés sur le marché des agroéquipements se verront bientôt attribuer une note de performance (A+, A, B, C) qui traduit les différentes capacités à réduire les doses employées lors des traitements tout en maintenant des dépôts sur la végétation, au moins équivalents à ceux permis par un matériel de référence utilisé à pleine dose. Cette labellisation sera construite en concertation avec les constructeurs et une liste nationale des pulvérisateurs ayant obtenu le label sera largement diffusée de manière à promouvoir auprès de la profession les meilleurs matériels.

Pourquoi créer un Label ?

Pour accompagner la filière vers la transition écologique, le premier levier pour réduire l’utilisation des intrants est une pulvérisation performante. Si l’état du parc des pulvérisateurs est très mal connu, on estime entre 55 000 et 65 000 le nombre de pulvérisateurs (hors rampe de désherbage) en viticulture au niveau national, avec un âge moyen se situant autour de 13,5 ans.

Afin de faire évoluer le parc de pulvérisateurs viticoles vers des machines plus efficaces et répondant aux contraintes environnementales, l’IFV et IRSTEA proposent une labellisation de la performance des pulvérisateurs, au travers de Label Pulvé. Cette démarche de classification des matériels s’appuie sur des données techniques objectives. Cette labellisation pourrait venir en appui de la mise en œuvre de politiques publiques d’aide à l’achat de matériel (PCAE, …).

La création du banc d’essai EvaSprayViti, une vigne artificielle modulable qui permet une mesure objective et répétable de la qualité de pulvérisation, sur le site IRSTEA de Montpellier, en 2013, a permis la réalisation de 520 essais de matériels. 35 pulvérisateurs ont ainsi été testés en partenariat avec les constructeurs.

Un Groupe de Travail national a été créé en 2018, et s’est déjà réuni 3 fois, en vue d’aboutir à cette labellisation, sous l’égide de l’IFV, avec IRSTEA, la DGAL, Axema, les Chambres d’agriculture et Régions de France.
La labellisation reposera sur une démarche volontaire du constructeur et devrait se faire en partenariat avec les équipementiers, notamment au travers d’Axema. Il s’agit désormais d’élaborer un protocole d’essai (IFV / IRSTEA) validé par la DGAL.

Maîtriser la qualité de la pulvérisation en viticulture, un enjeu majeur pour réduire l’utilisation des intrants

Issue d’organismes de recherche et développement (Irstea, IFV et Montpellier SupAgro), l’Unité Mixte Technologique EcoTechViti est une équipe spécialisée dans les technologies de pulvérisation pour la protection de la vigne. Son objectif est d’évaluer et de développer de nouveaux outils afin d’accompagner les viticulteurs dans la réduction de l’utilisation des intrants. En savoir plus