Favoris(1) Imprimer l'article

Le Pôle Sud-Ouest de l’IFV, en collaboration avec la fédération des Vignerons Indépendants de Gascogne, a réalisé une étude afin de déterminer une plage optimale de conservation des vins blancs du Gers en cuve, entre leur vinification et leur mise sur le marché. Aujourd’hui les vignerons de Gascogne ont adopté les méthodes préconisées dans cette étude. Exemple d’un transfert réussi de la Recherche vers la production.

Les Vins de Pays des Côtes de Gascogne sont principalement issus de Colombard, Gros Manseng et Ugni Blanc. Ces vins sont caractérisés par leur puissance aromatique, liée principalement à la présence de thiols variétaux.
Les Vins de Pays Côtes de Gascogne blancs sont, pour une grande part, destinés aux marchés d’exportations. Pour satisfaire ces clients, les vignerons se doivent de proposer des produits homogènes et réguliers. De plus, les vins enlevés doivent correspondre aux échantillons dégustés malgré le décalage dans le temps entre la sélection du vin et son retrait effectif du chai.Or les Vignerons ont remarqué que le potentiel aromatique des vins blancs diminuait fortement dans les mois qui suivent leur élaboration alors que c’est à ce moment-là que le vin est présenté aux distributeurs.
Afin de contrôler et diminuer cette évolution, les vignerons conservent leurs cuves à basse température. Les pratiques vinicoles font apparaître une grande diversité dans la température de conservation des vins (de 0°C à température ambiante).
La Fédération des Vignerons Indépendants de Gascogne a proposé d’étudier l’incidence de la température sur la conservation des Vins Blancs de Gascogne. Cette étude a été menée sur le plan technique afin de déterminer une plage optimale de température de conservation. Elle a aussi considéré l’incidence sur le plan économique et environnemental lié à la consommation d’énergie.

 Lire l’étude