Favoris(1) Imprimer l'article

En 3 minutes, cette vidéo vous permet de comprendre quel rôle fondamental peuvent jouer les sols (notamment viticoles) dans le stockage de carbone pour réduire l’empreinte carbone de la viticulture.

Même si la viticulture ne représente que 2 à 3 % de la SAU nationale, elle a un rôle a joué car les sols viticoles sont souvent pauvres en matière organique (MO) et ont donc un potentiel important du stockage du carbone. Les matières organiques ont une fonction déterminante quant aux propriétés et aptitudes, physiques, chimiques et biologiques du sol, et dans son fonctionnement global (Calvet et al., 2011). Elles favorisent la résistance au ruissellement et à l’érosion, le maintien de ses fonctions épuratrices, la biodiversité et constituent un levier important d’atténuation des émissions de gaz à effets de serre. La gestion du patrimoine organique du sol est donc primordiale et s’inscrit dans les actions prioritaires à mener dans le contexte de la protection des sols.  Voir la vidéo