Favoris(1) Imprimer l'article

Le projet Resap (RESeau d’Acquisition Participatif) Biocontrôle en Languedoc teste des stratégies de pro­tection basées sur l’intégration des produits biocontrôle dans la lutte contre le mildiou et l’oïdium. Retrouvez les présentations orales de ces stratégies lors des Entretiens Vigne Vin Languedoc-Roussillon de février 2021.

L’utilisation des produits phytosanitaires connaît de plus en plus de restrictions. Chaque année, des matières actives sont revues et des produits supprimés. Depuis déjà de nombreuses années, on voit appa­raître des produits dits de « biocontrôle » sur le marché. Ces produits, à base de substances naturelles, sont exemptés de ZNT (Zone de Non-Traitement), ne sont pas pris en compte dans les IFT et dis­posent d’une absence de taxation RPD (Redevance pollution diffuse). Mais que valent ces produits de biocontrôle et comment les utiliser ? C’est ce que le pro­gramme Resap Biocontrôle, financé par la Région Occitanie, a cherché à démon­trer sur quatre années d’essais
 Resap (RESeau d’Acquisition Participatif) Biocontrôle est un programme piloté par le Pôle Rhône-Méditerranée de l’IFV, en partenariat avec les quatre Chambres d’agriculture du Languedoc-Roussillon.

Voir le replay de la présentation du webinaire