Derniers résultats acquis

(Mise à jour août 2017)

Les Points d’Observation Météo (POM) : depuis 2007, l’IFV entretient une collaboration avec Météo France qui fournit sur l’ensemble du vignoble français des grilles de données météorologiques à l’échelle du kilomètre (Pluie, Température, Hygrométrie, ETP). Un module est créé sur la plateforme Epicure pour permettre aux utilisateurs de positionner, via une interface GoogleMap, des Points d’Observation Météo (POM) soit de véritables stations météo virtuelles, sur leurs sites d’intérêt. Différents modules sont élaborés pour permettre l’analyse des itinéraires climatiques en cours par rapport aux moyennes établies par l’opérateur sur ces mêmes points, comparer les données des stations (virtuelles ou réelles) entre elles ou dresser le profil des millésimes sur des périodes déterminées ou encore analyser la spatialisation des pluies. 
L’accès à ce module reste à l’heure actuelle limité pour la conduite des expérimentations de l’IFV et des partenaires qui lui sont associés, mais nous envisageons dans le cadre du partenariat développé avec Météo France, d’ouvrir cet outil à l’ensemble de la profession viticole.
Pour réduire l’utilisation des intrants : raisonner les traitements phytosanitaires à l’échelle de la parcelle, le projet Plan de Traitement Optimisé (PTO®) est testé au Domaine Léoville Las Cases dans le Bordelais depuis 2014. Il repose sur l’exploitation des données issues des techniques de viticulture de précision (résistivité électrique du sol, indices de végétation NDVI), dont le croisement permet d’établir une cartographie d’Unités de Fonctionnement Physiologiques (UFP) homogènes (1, 2). Ce zonage UFP sert de clef de lecture et d’interprétation des observations physiologiques et sanitaires collectées au vignoble. L’analyse des variations d’attaques constatées à l’échelle du parcellaire de l’exploitation montre que certaines corrélations entre les maladies et les facteurs explicatifs retenus peuvent être mis en évidence.
Par ailleurs, l’interface Optidose a été améliorée. Le concept Optidose a été initié et développé par l’IFV depuis 1996 : le raisonnement des doses proposé résulte des connaissances acquises en terme d’évaluation des risques phytosanitaires, de diagnostic de la performance du réglage des pulvérisateurs, d’appréciation de la biomasse et des conditions de dépôts des produits de traitements. Le module de base est en accès libre sur Internet. Une version plus complète est réservée aux Partenaires du Réseau Optidose (PRO) qui acceptent de renseigner des éléments d’évaluation du système.
L’IFV garantit la confidentialité des informations ainsi transmises, car l’objectif de cette démarche partenaire est uniquement de permettre l’analyse statistique anonyme d’un retour d’utilisation de l’outil proposé et d’améliorer ainsi son fonctionnement. Dans ce cas, le viticulteur bénéficie de l’évaluation du risque prévisionnel à J+7 basé sur une prévision Météo France la plus probable, de l’accès aux statistiques d’évaluation faites par les utilisateurs de chaque région et de la possibilité de dissocier plusieurs îlots homogènes au sein d’une exploitation pour et de bénéficier d’un tableau de bord de l’itinéraire de protection réalisé sur chacun d’eux.

Plan de Traitement Optimisé

le Plan de Traitement Optimisé (PTO®) pose les bases, dans l’optique d’une viticulture de précision et durable, d’un raisonnement des traitements à l’échelle de la parcelle viticole. Lire

En savoir plus

Etude des variations de sensibilité d'un vignoble contre les principales maladies cryptogamiques de la vigne : zonage d’Unités de Fonctionnement Physiologique à priori homogènes. Lire

Méthode Optidose pour le Sud-Est

La plaquette « Méthode Optidose® pour le Sud-Est » fournit un outil d’adaptation de la dose de produit phytosanitaire en fonction du stade phénologique, du développement de la végétation, de la pression parasitaire et la sensibilité parcellaire. Elle concerne le mildiou et l’oïdium. Téléchargez

 
 
creation site internet saint brieuc