Techniques de précision pour une meilleure posologie de traitement



(Mise à jour août 2017)

Les conclusions du Grenelle de l’environnement ont fait émerger un consensus sur la nécessité d’une politique ambitieuse de réduction de l’usage des produits phytosanitaires. Les plans Ecophyto qui en résultent visent ainsi à diminuer l’usage des pesticides et à supprimer progressivement l’utilisation des molécules présentant les risques les plus forts. Dans ce contexte, l’objectif est d’accompagner la prise de risque liée aux changements de pratiques et de systèmes culturaux, pour une viticulture économiquement viable, qualitative et plus respectueuse de l’environnement et moins dépendante des produits phytosanitaires.

Pour cela, plusieurs axes de travail sont explorés :
1) L’amélioration de la fiabilité de la météorologie prévisionnelle est le principal levier permettant la réduction des intrants. Elle suppose une évolution des modèles prédictifs travaillés par MétéoFrance, mais aussi une meilleure évaluation des variations météorologiques et de leurs conséquences sur l’état sanitaire du vignoble, à une échelle de plus en plus fine (de l’échelle communale à la parcelle).
2) L’amélioration des connaissances sur les principales maladies de la vigne (mildiou et oïdium) permet de faire évoluer les modèles épidémiologiques, de définir de nouvelles stratégies de traitement et, à termes, de prédire les symptômes de maladies avant leur apparition.
3) L’évaluation de la sensibilité aux maladies à l’échelle du parcellaire et la définition des règles de décision et d’intervention par îlot d’iso sensibilité impliquent de traiter de façon moins systématique, en fonction de la pression parasitaire, tout en conservant des surfaces à traiter cohérentes avec la logistique de l’exploitation.
4) L’intégration de sources d’informations complémentaires (historique climatique des millésimes, données agronomiques et phénologiques etc…) et l’optimisation de la gestion des données et de l’information permettent une meilleure évaluation des risques et, à terme, un positionnement adapté des intrants.

Partenariats

Données météorologiques de précision : Météo France
Modèles : SESMA, Agroscope Changins, DGAL
Filière : cave de Tutiac, château Léoville Las Cases
Recherche et développement : Force A, CNRS, labo Théma, INRA UMR System, IRSTEA UMT EcoTech-Viti, Chambres d’Agriculture.

 
 
creation site internet saint brieuc