Maîtrise des intrants en œnologie



(Mise à jour août 2016)

La variété des produits œnologiques proposés par les industriels croît sans cesse. Pour un même intrant (au sens générique du terme) et un usage œnologique donné, l’évolution des gammes et prescriptions des fabricants est permanente. De fait, le bon emploi de ces produits passe par une connaissance affinée et réactualisée de leur efficacité  technologique, en particulier de leur interaction avec le milieu dans lequel ils sont introduits : types de moûts (cépage, origine géographique,…) ou styles de vins (type de marché, moment de consommation, …).

Outils de maîtrise de la qualité finale des vins, notamment en termes de régularité, les intrants œnologiques constituent un facteur de compétitivité important de la filière vinicole. Leur bon usage s’inscrit dans les démarches concomitantes d’optimisation des pratiques technologiques et de maîtrise des coûts de production.

Les projets développés dans la thématique « maîtrise des intrants en œnologie » (addoeno) visent à définir puis proposer aux utilisateurs des bonnes pratiques, à mettre en lumière des problèmes d’efficacité ou de mise en œuvre des intrants disponibles, mais également à inviter les fabricants à améliorer leurs préparations commerciales. Il ne s’agit nullement d’apparaître comme censeur, mais d’initier des pratiques œnologiques loyales, au meilleur coût,  en vue d’améliorer la qualité finale des vins présentés au consommateur.

Equipe projet IFV

Frédéric Charrier
Charlotte Anneraud
Laure Cayla
Philippe Cottereau
François Davaux
Carole Feilhes
Vincent Gerbaux
Laurence Guérin
Eric Meistermann
Rémi Schneider
Pascal Poupault
Emmanuel Vinsonneau

Partenariats

Inra supagro Montpellier, Inra Pech Rouge, Inter Rhône, ICV, CIVC, industriels fabricants ou distributeurs de produits oenologiques, sites de productions.

 
 
creation site internet saint brieuc