Derniers résultats acquis

(Mise à jour août 2016)

Identification de besoins technologiques (R&D) des structures de vinification.
Le projet  européen Winetech Plus regroupe 12 membres sur trois pays (France, Espagne, Portugal). Son objectif est de favoriser le transfert de technologie et d’améliorer les réseaux de coopération entre les entreprises, les structures de vinification et les centres de recherche et de technologies de la filière vitivinicole. La diffusion est réalisées par le biais d’un portail internet dédié à l’échange, par la création d’un réseau d’agents animateurs de chaque région, par la rédaction de bulletins d’analyses de la demande technologique et d’un guide des aides au financement de projets RD du secteur viti-vinicole.

Réception de la vendange.
Le tri de la vendange avant encuvage, voire pressurage, est désormais une opération majeure pour la production de vin de qualité. Si l’utilisation d’érafloirs-trieurs est largement répandue et permet un premier tri, ces équipements ne permettent pas l’élimination complète des éléments indésirables (débris végétaux, raisins de maturité ou d’état sanitaire insuffisant…). Les équipements de tri ont fortement évolués ces dernières années, avec certaines réalisations très novatrices, comme  par exemple le tri par vison artificielle. Cinq nouveaux équipements ont été expérimentés, en collaboration avec la Chambre d’Agriculture de la Gironde, le LEGTA de Blanquefort et le LEGTA de Montagne Saint Emillion : Delta R flow, Delta Trio Vibration, Flottatri, Qualibaie et le fouloir Extractiv’. La communication est réalisée via des articles techniques  et sur le site MATEVI (http://www.matevi-france.com/)

Clarification des moûts et des vins.
Les études, réalisées en Languedoc- Roussillon et en Bordelais, portent sur la caractérisation de la filtrabilité des vins et l’étude de nouveaux équipements de filtration. L’étude spécifique sur les vins issus de procédés de chauffage de la vendange a permis, à partir d’un plan factoriel, de préciser l’incidence des traitements technologiques sur la filtrabilité de ces vins. Deux nouveaux procédés de filtration (filtration tangentielle dynamique, filtration précoce sur cartouches) ont été expérimentés. Une étude spécifique sur l’incidence des outils de filtration sur la réduction des résidus de pesticides dans les bourbes et fonds de cuve a été mise en place en 2015. Le détail des résultats est disponible en ligne sur le site MATEVI.

Techniques physiques de stabilisation microbiologiques des mouts et des vins.
L’IFV a initié en 2014 une collaboration avec l’ISVV de Bordeaux dans le cadre du projet REASON  des études sur des techniques innovantes de stabilisation microbiologique : ultrasons, UVC, chauffage ohmique, Rislan). Les travaux expérimentaux ont commencé en 2015 par des essais sur l’optimisation du traitement aux UVC, à l’aide d’un équipement pilote (2Hl/h) réalisé par l’ISVV sur la stabilisation microbiologique des vins blancs secs en fin d’élevage ou au mutage sur vins moelleux et liquoreux. Parallèlement, un projet sur les Champs Electriques Pulsés a été lauréat de l’appel à projet EASYNOV 2015 : projet Electrowine : « réalisation d’un procédé semi-industriel pour le traitement de la vendange et du vin par Champs Electriques Pulsés Bipolaires ». Les travaux expérimentaux ont commencé en septembre 2015, en partenariat avec l’industriel.

Techniques physiques éco-innovantes.
En 2015, les efforts ont été accès sur le transfert des résultats du projet Winenvironment et  la mise en place de collaborations, à travers la participation au dépôt de deux projets : projet ARN MINIMEAU et projet DESIRE (Interreg Poctefa).

Focus

Fiche technique comparative sur le tri de la vendange Lire

En savoir plus

Matériel pour le tri de la vendange sur le site internet Matevi Voir

 
 
creation site internet saint brieuc