Clones agréés

Agréments de clones en 2015



Au cours de l’année 2015, pas moins de 24 clones ont été agréés par la section vigne CTPS (Comité Technique Permanent pour la Sélection). Ils peuvent être groupés en plusieurs catégories :

Cépages d’importance nationale et internationale 

Cabernet franc N  1203 et 1204
Objectif : compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant un niveau de production modéré. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par l’INRA d’Angers avec le soutien de l’IFV Val de Loire.
Le clone 1203 est adapté à la production de vins dans un contexte de changement climatique. En effet, il possède une maturité plus tardive que les autres et produit naturellement moins de sucre. De plus, il est supérieur au clone 214 en dégustation au cours d’années précoces.
Le clone 1204 est destiné à l’élaboration de vins de haute qualité. Il est moins productif que le 214 grâce à des grappes plus petites et il est le mieux noté en dégustation, indépendamment des conditions climatiques de l’année.

Grenache N  1212
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant des niveaux d’anthocyanes et de polyphénols plus élevés. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par la chambre d’agriculture de Vaucluse.
Le clone 1212, assaini par microgreffage de méristème apical, présente la particularité d’avoir des grappes peu compactes et à petites baies. Il est ainsi moins sensible à la pourriture et permet d’élaborer des vins plus colorés que les autres clones. Son niveau de production n’est pas très élevé mais relativement régulier quel que soit le millésime. Il est également un peu plus tardif que les autres clones.

Mourvèdre N  1215
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones mieux adaptés à la production de vins rosés. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par la chambre d’agriculture du Var.
Le clone 1215 est adapté à l’élaboration de vins rosés grâce à ses notes aromatiques (fleurs, agrumes…) qu’il confère en dégustation. Son niveau de production est inférieur aux clones 234 et 369 mais supérieur à celui du 1069.


Chenin B  1206, 1207, 1208 et 1209
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones orientés pour la production de vins liquoreux et d’autres pour les vins secs. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par l’INRA d’Angers avec le soutien de l’IFV Val de Loire.
Les clones 1206 et 1207 sont adaptés à l’élaboration de vins liquoreux. Ils sont moins productifs que le clone 220 grâce à des grappes plus petites et moins compactes. Dotés d’une bonne richesse en sucres, ils sont tous les deux appréciés en dégustation. Le clone 1207 est un peu plus précoce que les autres.
Les clones 1208 et 1209 sont plutôt destinés à la production de vins secs avec des rendements plus importants que les deux précédents mais inférieur au témoin représenté par le 220. Tous les deux sont aussi appréciés en dégustation. Le clone 1208 est un peu plus précoce que les autres tandis que le 1209 est plus tardif donc surtout adapté pour les millésimes favorisant la précocité du cycle végétatif.

Cépages d’importance régionale 

Nielluccio N  998
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage en remplacement des clones 902 et 904 atteints par la virose de l’enroulement type 2. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par le Centre de Recherche Viticole corse.
Le comportement agronomique du clone 998 est proche de celui du 902 qui est l’un des plus diffusé : bon niveau de production, teneur en sucre moyenne et typique du cépage en dégustation.

Grenache blanc B  1213
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant des caractéristiques différentes par rapport aux deux clones agréés (141 et 143). Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par la chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales.
Le clone 1213 possède une richesse en sucre et une acidité supérieures aux clones 141 et 143. Il est bien noté en dégustation et parait bien adapté à la production de vins doux naturels.

Muscadelle B  1216 et 1217
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage avec des clones présentant des caractéristiques différentes par rapport au seul clone agréé qui est le 610. Les suivis agronomique et technologique ont été réalisés par la chambre d’agriculture de Dordogne.
Ces deux clones sont destinés à l’élaboration de vins liquoreux grâce à un niveau de production inférieur et une meilleure capacité de botrytisation par rapport au 610. Les notes en dégustation sont meilleures que le témoin pour les deux nouveaux. Le clone 1216 possède le plus petit rendement avec une fertilité moindre tandis que le 1217 est plutôt intermédiaire sur ce paramètre.

Cépages locaux 

Dureza N  1211, Mondeuse blanche B  1214, Saint-Macaire N  1218 et Terret gris G  1219

Il s’agit du premier clone disponible au catalogue français pour ces différents cépages. L’agrément a été prononcé sur la base de leur état sanitaire.

Cépages d’origine étrangère 

Calabrese N  1205 et Dolcetto N  1210

Tout comme la catégorie précédente, il s’agit du premier clone disponible pour ces deux variétés d’origine italienne récemment inscrites au catalogue français. Dans ce cas aussi, l’agrément de ces clones a été prononcé sur la base de leur état sanitaire.

Variétés de raisin de table 

Autumn Royal N  1120
Premier clone disponible pour cette variété d’origine américaine récemment inscrite au catalogue français.

Chasselas B  1221 et 1222
Objectif :
compléter la gamme disponible sur cette variété avec des clones à maturité plus précoce. Les suivis agronomiques ont été réalisés par Centre d’Expérimentation Fruits Et Légume de Montauban avec le soutien du Groupement de Vulgarisation Agricole du Chasselas.
Les clones 1221 et 1222 sont de type « bois rouges » et de maturité plus précoce que les autres clones. Ils possèdent ainsi des indices de maturité supérieurs  au clone 37 qui a servi de référence pour les essais. Le 1221 est plus productif que le 1222 grâce à des poids de grappes et de baies un peu supérieurs.

Dattier de Beyrouth B  1223
Objectif :
compléter la gamme disponible sur ce cépage.
Le clone 1223 s’est révélé plus productif que le 304 qui a servi de témoin pour les suivis agronomiques. Fertilité, poids des grappes et des baies de ce nouveau clone sont légèrement supérieurs à la référence.

Contact

Christophe Séréno
IFV Pôle Matériel Végétal, Domaine de l’Espiguette, 30240 Le Grau du Roi.
Tél. : 04 66 80 58 03

Partenaires techniques et scientifiques

Equipe projet IFV : Laurent Audeguin, Pascal Bloy, Christophe Sereno, Virginie Grondain

Collaborations externes : INRA UE Domaine de Vassal, Partenaires de la sélection vigne

En savoir plus

La recherche sur le matériel végétal vigne : sélection génétique et sanitaire, conservation et diffusion

 
 
creation site internet saint brieuc