Derniers résultats acquis

(Mise à jour août 2017)

Le projet FranceAgrimer Flavescence dorée s’est terminé en 2016. Il comportait un axe de travail sur la lutte contre le vecteur de la flavescence dorée, Scaphoideus titanus, en viticulture biologique. Les travaux n’ont pas porté sur la pépinière en particulier mais sur des stratégies permettant de contrôler au mieux les populations du vecteur. Il s’est avéré que les stratégies à 2 ou 3 traitements à base de pyrèthres naturels s’avèrent plus efficaces que les stratégies à 1 seul traitement. D’autres part, aucun lien n’a pu être établi entre les conditions d’emploi et de mise en œuvre (température, pratiques agronomique, enherbement, heure de traitement, type de pulvérisateur…) et la sécurisation du niveau d’efficacité des traitements. Les efficacités des traitements à base de pyrèthres restent toujours très variables et méritent d’être contrôlées grâce à des comptages d’individus.

N.B. : Aucun travail spécifique sur la production de plants bio n’a été mis en œuvre car les impasses persistent et interdisent pour l’instant la possibilité d’aller plus loin. Cependant ces impasses n’existent pas qu’à la pépinière. Elles sont étudiées dans d’autres opérations de l’IFV Voir

Focus

Lutte contre la cicadelle de la flavescence dorée avec le pyrèthre naturel.
Synthèse des résultats du projet FranceAgriMer Flavescence Dorée de la vigne 2016 Lire

En savoir plus

Les autres résultats de recherche de l'IFV sur la Flavescence dorée Voir

 
 
creation site internet saint brieuc