IFV
GRILLE D'EVALUATION DES PRATIQUES OENOLOGIQUES
Dernière mise à jour : 27/10/2017
Téléchargez les listes des produits oenologiques
certifiés BIO - 2017 (Origine : France Vin BIO)
Anhydride sulfureux
Bisulfite de potassium
Chitosane
Flash pasteurisation
Lysozyme
Métabisulfite de potassium
Microfiltration tangentielle

Origine

Combustion du soufreChimiqueOrigine fongiqueCritère non applicableLe lysozyme est extrait du blanc d'œuf comestible de pouleChimiqueMembranes d'origine organique ou minérale

Présence naturelle dans le raisin

(ou naturellement dans les vins)
Oui, produit naturellement par les levures à des doses plus ou moins importantesPrésence de potassium dans le raisin
SO2 naturellement présent dans le vin via les levures
NonCritère non applicableNonNon

Non

Provenance ogm

(Produits génétiquement modifiés ou issu d'ogm)
NonNonCertificat non OGM auprès du distributeurCritère non applicableNonNon

Non

Exploitation des ressources

(Bio, Durable, Equitable)
Pas de d'offre commerciale en bioPas de d'offre commerciale en bioCritère non applicablePas d'offre commerciale en bioPas de d'offre commerciale en bioCritère non applicable

Ressource renouvelable

NonOuiOuiCritère non applicableOuiOuiCritère non applicable

Procédé de fabrication

Le SO2 est obtenu par :
-grillage (oxydation dans l’air, sur une grille ou en lit fluide) de sulfures minéraux (pyrites), ou
-combustion de soufre avec épuration des gaz

Les recupérations de vapeurs se font dans une atmosphère sèche. Les vapeurs sont ensuite liquéfiées
- Obtenu par passage d’un courant de dioxyde de soufre dans une solution aqueuse d’hydroxyde de potassium.
- Évaporation sous vide ou sous atmosphère inerte.
- La chitine est extraite et purifiée à partir de sources fongiques alimentaires ou biotechnologiques telles que Agaricus bisporus ou Aspergillus niger.
- Le chitosane est obtenu par transformation de la chitine (désacétylation)

Prétraitement : Mise en solution de la biomasse fongique dans une solution d'hydroxyde de sodium, chauffage à 120°C de 30 min à 4h, filtration, nettoyage des parties solides à l'eau déminéralisée
Traitement : Mise en solution de la biomasse prétraitée dans une solution d'hydroxyde de sodium, chauffage à 120°C de 10 à 20h, filtration, rinçages, addition d'acide acétique, homogénéisation, centrifugation, filtration du surnageant, addition d'hydroxyde de sodium, séparation du précipité, centrifugation, rinçage, séchage

Module : chaudronnerie inox

- Extraction des protéines du blanc d'œuf dans un tampon à pH 10
- Fixation par une solution de type Carboxyméthyl cellulose
- Elution par solution de chlorure de sodium (décrochage lysozyme / Na+)
- Centrifugation et/ou ultrafiltration
- Séchage
- Passage de gaz contenant du dioxyde de soufre dans une solution aqueuse d'hydroxyde de potassium ou carbonate de potassium.
- Évaporation sous vide ou sous atmosphère inerte

Module : chaudronnerie inox
Membranes : différents procédés
- Inversion de phase : dissolution du polymère dans un solvant, mise en forme par coulage sur un support, inversion de phase (en changeant de température ou par presence d'un non solvan). solidification
- Perforation radiochimique : irradiation d'un film polymère par des particules chargées. Les traces (ruptures des chaines de polymères)  polymères crées par le passage des ions  sont ensuites élargies en pores cylindriques par attaque par une base forte.
- Etirage de film polymère : Extusion à haute température d'un film polymère. Après refroidissement et cuisson, le film est étiré jusqu'à 300%.

Anhydride sulfureux
Bisulfite de potassium
Chitosane
Flash pasteurisation
Lysozyme
Métabisulfite de potassium
Microfiltration tangentielle