IFV
GRILLE D'EVALUATION DES PRATIQUES OENOLOGIQUES
Dernière mise à jour : 27/10/2017
Téléchargez les listes des produits oenologiques
certifiés BIO - 2017 (Origine : France Vin BIO)
Acide métatartrique
Carboxymethylcellulose (CMC)
Electrodialyse
Hydrogénotartrate de potassium
Mannoproteines de levures
Résine échangeuse de cations
Stabilisation par le froid

Impact environnemental de la fabrication

(énergie dépensée, consommation d'eau, production de déchets)
Energie nécessaire pour le chauffageGestion des produits chimiques intervenant dans la fabricationEnergie - déchets- Une grande quantité d'eau est nécessaire pour les lavages successifs des cristaux récupérés.
- Le séchage et le broyage consomment de l'énergie
- Filtrations, séchage (poudre), traitements thermiques = énergie
- Consommation d'eau pour les lavages
Energie et déchets

Gestion des rejets

(type de rejets, devenir dans l'environnement, système de traitement)
Produit pur :
- Biodégradable en solution diluée
- Neutraliser avec de la chaux ou du carbonate de calcium et rincer à l’eau

- Limiter le déversement du produit pur ou de l’eau de nettoyage dans le sol ou les canalisations
- Le produit ne contient aucune substance considérée comme nuisible ou toxique pour les organismes aquatiques.
- Biodégradable
- Empêcher l'écoulement de grandes quantités de produit pur dans les égouts ou les cours d'eau

Eau de process : eau chargée en potassium et acide tartrique (possibilité de réduire le volume des déchets par osmose inverse)
Eau de nettoyage : chargée en sels
Empreinte carbone  : non communiquée

Produit biodégradable en solution diluée




Empreinte carbone
(refroidissement) : impact en matière d'émissions dans l'air imputable à la consommation énergétique : de 0,55 à 0,99 kg CO2/hL (eq)

La stabilisation par le froid avec ajout de crème de tarte entraine des rejets de vin polluants lors de la filtration ultérieure
- Pas de risques pour l'environnement, produit biodégradable
- Emission de carbone et d'effluents réduits.


Empreinte carbone
  : impact en matière d'émissions dans l'air imputable à la consommation énergétique : de 0.28 kg CO2/hL (eq)
La régénération des résines échangeuses d'ions utilisées, entraîne des rejets polluants
+ Utilisation d'eau pour le rinçage des résines

Gestion des produits chimiques intervenants dans le nettoyage



Empreinte carbone : impact en matière d'émissions dans l'air imputable à la consommation énergétique : de 0,55 à 0,99 kg CO2/hL (eq)

Energie dépensée

(pendant l'utilisation)
Négligeable (homogénéisation)Négligeable (remontage)0,2 kWh/hL3,7 à 6,7 Mj/hL = 1 à 1,9 kWh/hL + énergie filtration + énergie agitation

Négligeable (remontage)

Energie de pompage

3,7 à 6,7 Mj/hL = 1 à 1,9 kWh/hL + énergie filtration

Consommation d'eau

(préparation-process-nettoyage)
NégligeableNégligeableEnviron 10 litres/hL vin traité - L'utilisation d'osmose inverse sur le rejet d'élecrodialyse permet de réduire  à environ 4L/hL.3,8 à 5 L/hLNégligeable3,8 à 5 L/hL
Acide métatartrique
Carboxymethylcellulose (CMC)
Electrodialyse
Hydrogénotartrate de potassium
Mannoproteines de levures
Résine échangeuse de cations
Stabilisation par le froid