IFV
GRILLE D'EVALUATION DES PRATIQUES OENOLOGIQUES
Dernière mise à jour : 27/10/2017
Téléchargez les listes des produits oenologiques
certifiés BIO - 2017 (Origine : France Vin BIO)
Caséinate de potassium
Caséine
Charbon oenologique
Matières protéiques d'origine végétale issues du blé ou du pois ou de pomme de terre
Polyvinylpolypyrrolidone

Origine

Lait écréméLa caséine se trouve dans le lait à l'état de sel calcique.Le charbon actif est obtenu par pyrolyse de différents composés organiques : bois, coques de fruits (noix de coco), noyaux de fruits, bambous, os, charbon, lignite, tourbeExtraites de blé (Triticum sp.) de pois (Pisum sativum) et de pommes de terre (Solanum tuberosum)Synthèse chimique

Présence naturelle dans le raisin

(ou naturellement dans les vins)
NonNonNonNonNon

Provenance ogm

(Produits génétiquement modifiés ou issu d'ogm)
NonNonCertificat non OGM auprès du distributeurCertification non OGM auprès du distributeurNon

Exploitation des ressources

(Bio, Durable, Equitable)
Pas d'offre commerciale en bioPas d'offre commerciale en bioPas de d'offre commerciale bio à ce jourPas d'offre commerciale en Bio

Ressource renouvelable

OuiOuiOuiOuiOui

Procédé de fabrication

Coagulation acide de la caséine, neutralisation par de l’hydroxyde de potassium et séchage par atomisationElle est obtenue par floculation des protéines du lait écrémé.

Deux procédés :
addition enzymatique : addition du ferment (présure) au lait chauffé à 32°C. Apres coagulation, chauffage à 60°C, avant séparation de la caséine par filtration
addition d'acide : addition d'acides minéraux dans le lait. pH à une valeur de 4,5. la caséine est ensuite séparée par filtration, lavée manuellement et éventuellement neutralisée par une base.

La caséine ainsi obtenue est ensuite séchée par pulvérisation ou au tambour
Carbonisation
La matière première est carbonisée en absence d’oxygène dans des fours rotatifs à 600°C pendant 6 à 8 heures. Le produit obtenu est un coke (charbon pur non activé = solide amorphe riche en carbone)
Activation
Eliminer les goudrons et autres matières carbonées désorganisées issues de la décomposition du composé organique qui obstruent les pores.
Deux procédés d'activation :
- L’activation physique : oxydation du carbonisât à haute température (800-1000°C) par un agent gazeux faiblement oxydant pendant 24 à 72 heures. Les gaz principalement utilisés, seuls ou en mélange, sont l’air, la vapeur d’eau ainsi que le dioxyde de carbone
Donne des pores étroits
-L'activation chimique : la carbonisation et l’activation sont réalisées simultanément entre 400 et 600°C en présence de catalyseurs d’oxydation (acide phosphorique généralement qui favorise la déshydratation)

La fabrication des charbons actifs s’achève par un lavage à l’eau pure ou des acides minéraux pour éliminer les cendres. Ensuite ont lieu des opérations de granulations, de tamisage et de conditionnement
Nettoyage, décorticage, extraction, grillage, broyage, lavage, ultrafiltration, séchage
(Gluten de blé hydrolysé : hydrolyse enzymatique + atomisation)
Polymérisation de la N-vinyl-2-pyrrolidone en présence de divers catalyseurs (par exemple de l’hydroxyde de sodium) ou en présencede N,N'-divinylimidazolidone.
Caséinate de potassium
Caséine
Charbon oenologique
Matières protéiques d'origine végétale issues du blé ou du pois ou de pomme de terre
Polyvinylpolypyrrolidone