Marque commençant par S

So Fruity 

Marques commerciales

Distributeur

Fabricant

Fabrication contrôlée par

SO Fruity

Martin Vialatte Œnologie

NC

Sofralab

Code de référence du sélectionneur : L1414

 

RENSEIGNEMENTS FOURNIS PAR LE FABRICANT OU LE DISTRIBUTEUR

  • Sélectionneur : Institut Français de la Vigne et du Vin - Sicarex Beaujolais
  • Provenance (cépage + région) : Gamay noir - Beaujolais
  • Première année de commercialisation : 2012
  • Applications : vins rouges primeurs, vins rouges fruités
  • Intérêt : S'inscrit parfaitement dans des process œnologiques destinés à l'élaboration de vins rouges jeunes, frais, fruités et souples en bouche : révélation du caractère fruité variétal des cépages rouges. Expression intense et stable de notes de petits fruits rouges (framboise, cerise, groseille,...). Sur Gamay, son cépage de sélection, surexpression d'arômes floraux (pivoine, rose). Bonne extraction des anthocyanes et des tanins.
  • Caractéristiques de la souche : Phénotype Killer : Killer. Très bonne implantation, cinétique fermentaire rapide. Plage de température de fermentation : 18 à 32°C. Tolérance à l'éthanol jusqu'à 14°C. Production d'acidité volatile, de SO2, d'H2S, faibles. Productions d'acétaldéhyde, acide pyruvique, glycérol, moyennes. Besoin faible en azote.

 

RENSEIGNEMENTS FOURNIS PAR L'IFV

PROPRIETES DE LA SOUCHE DETERMINEES EN LABORATOIRE

  • Echantillon étudié : souche d'origine - Collection IFV (1986)
  • Genre, espèce, variété : Saccharomyces cerevisiae var. cerevisiae
  • Phénotype Killer : Killer

 

Milieux

Caractéristiques œnologiques

Jus de raisin pasteurisé

Production d'écume

Faible

Milieu synthétique 1 de TAP = 12% vol.

Temps de latence

Court

Production d'acidité volatile g/l en H2SO4

0.19
Faible

Cinétique fermentaire

Rapide

Production de SO2 en mg/L

0
Nulle

Rendement sucre/éthanol

16.1

Production d'acétaldéhyde en mg/L

35
Moyenne

Sucres résiduels g/L

4

Production d'acide pyruvique en mg/L

6
Moyenne

Acide malique dégradé en %

nd

Production de glycérol en g/L

4.6
Moyenne

Milieu synthétique 2 de TAP = 16% vol.

Pouvoir alcoogène % éthanol en volume

11.4

Production d'acidité volatile g/L en H2SO4

0.24
Faible

Sucres résiduels g/L

72

PROPRIETES DE LA SOUCHE DETERMINEES EN VINIFICATION

  • Déroulement de la fermentation : cinétique fermentaire très rapide en vinification en rouge (Boisson et coll., 1989) avec parfois des achèvements délicats en vinification en rosé (Vallée et coll., 1994 ; Poulard et coll., 2001)
  • Caractéristiques des vins : sur les vins de type primeur du Beaujolais, cette souche donne des résultats très intéressants (Boisson et coll., 1990), ils sont jugés d'une grande complexité sur Beaujolais Village (Boisson et coll., 1991). L'acidité volatile des vins est assez faible et la fermentation malolactique s'enclenche assez lentement (Boisson et coll., 1998). La souche L1414 donne des vins plus colorés que la 71B (Boisson et coll., 1989). Bonne extraction des anthocyanes et des tanins, profitant à l'obtention de vins rouges colorés et de structure fondue (Boisson et coll., 2012).

RENSEIGNEMENTS AUTRES (fournis par la bibliographie)

Références bibliographiques

  • BOISSON R., DESPERRIER J.M., BERGER J.L., CUINIER C., GENTY F. 1989. Comparaison de 9 souches présélectionnées en Beaujolais. Compte Rendu des Travaux ITV France 1988, 72-74.
  • BOISSON R., JACQUET P., BERGER J.L., CUINIER C., GENTY F. 1989. Comparaison en conditions pratiques de 3 souches de levures en Beaujolais. Compte Rendu des Travaux ITV France 1988, 75-77.
  • BOISSON R., BERGER J.L., CUINIER C., DANIEL P., POULARD A. 1990. Utilisation dans différentes exploitations beaujolaises de 3 souches sélectionnées. Compte Rendu des Travaux ITV France 1989, 116-119.
  • BOISSON R., ROGSTAD S., BERGER J.L., CUINIER C. 1991. Comparaison de la souche de levure beaujolaise L1414 à différents types de levurages en conditions pratiques. Compte Rendu des Travaux ITV France 1990, 141-145.
  • BOISSON R., COTTEREAU P., BERGER J.L., CUINIER C. 1998. Sélection d’une souche de levure du Beaujolais facilitant l’extraction des composés phénoliques. Compte Rendu des Travaux ITV France – CRAT Microvinum 1999, 7p.
  • BOISSON R., LEMPEREUR V. La levure L1414 à nouveau sur le marché. Les Entretiens du Beaujolais 2012.
  • POULARD A., COARER M., CHARRIER F., ROUSSET Y. 2001. Comparaison de quatre souches de levures en vinification en rosé. Compte Rendu des Travaux ITV France – CRAT Microvinum 2000, 8p.
  • VALLEE D., PICARD C. 1994. Influence de différentes LSA sur la fermentation alcoolique et la flaveur des vins rosés de Nielluccio. Compte Rendu des Travaux ITV France 1993, 21-26.

 

 

 

Accès direct

à une spécialité commerciale classée par ordre alphabétique

  • A (Actiflore, Anchor...)
  • C (Cross évolution...)
  • E (Enoferm...)
  • F (Fermivin, Fermol...)
  • G
  • I (ICV, IOC)
  • L (LA, Lalvin, Levuline...)
  • M (Maurivin...)
  • O (Oenoferm...)
  • P (Predelvin...)
  • S (SafOeno, Siha Cryarome...)
  • U (Uvaferm, Uvaline...)
  • V (Viniferm...)
  • Z (Zymaflore...)
 
 
creation site internet saint brieuc