Sécurité des consommateurs


Développement de méthodes multi-résidus

Pour assurer un niveau de sécurité alimentaire élevé, la filière doit développer des outils d’analyse permettant de répondre de façon rapide et efficace. Le pôle d’analyses et d’expérimentations sur les résidus de produits phytosanitaires, basé à l’Institut Rhodanien, à Orange, a comme objectif, de mettre au point et développer de nouvelles méthodes d’analyses dites «?multi-résidus?». Ces analyses permettent de doser plusieurs molécules par une seule méthode et ceci à des coûts et dans des délais intéressants pour les entreprises agricoles.
Pour répondre à cet objectif, l’IFV et Inter Rhône ont renforcé leurs moyens et investi dans un nouveau matériel, une UPLC-MS-MS qui va permettre une grande avancée dans l’analyse des résidus de pesticides.
Le pôle Résidus propose d’ores et déjà, en couplant deux techniques analytiques, l’analyse de 29 molécules les plus fréquemment retrouvées dans les vins.
Ce pôle Résidus a été fait avec la participation financière du Conseil Général du Vaucluse, des Régions PACA, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes ainsi que de FranceAgriMer.

Partenariat  : Inter Rhône.
Contact : Magali Grinbaum

 

Veille sécuritaire et réglementaire

Compte tenu de l’importance des préoccupations liées aux résidus de produits phytosanitaires, aux contaminants et à la sécurité alimentaire des vins, l’IFV, en partenariat avec les interprofessions viticoles, FranceAgriMer et le réseau mixte technologique (RMT) «?Boissons fermentées et distillées?», assure une veille scientifique, technologique et réglementaire sur ces problématiques.
Le partenariat en RMT permet des échange privilégiés avec les filières les plus semblables et une mutualisation des moyens de veille comme en témoigne le partage d’une newsletter interne commune dans le cadre de la veille informatisée.
L’IFV informe notamment la filière des évolutions réglementaires en matière de limites maximales en résidus (projet LMR vin, révision des substances actives et harmonisation européenne, réglementation à l’exportation USA, Japon…) et met à jour les données qui sous-tendent le guide de bonnes pratiques d’hygiène.

Partenariats : Interprofessions viticoles, FranceAgriMer, RMT Boissons fermentées et distillées.
Contacts : Magali Grinbaum, Aurélie Camponovo


Impact des itinéraires techniques viticoles et œnologiques sur la réduction des résidus dans les raisins et les vins

L’objectif de ce projet est de proposer des itinéraires techniques aux professionnels qui permettent de réduire significativement les teneurs en résidus dans les raisins et les vins, tout en maintenant des stratégies efficaces et conformes avec les bonnes pratiques. Plusieurs axes de recherches sont étudiés :
•?Un volet «?optimisation des intrants phytosanitaires et comparaison des systèmes de production?» qui combine plusieurs outils disponibles (choix des molécules, dates d’application, réduction des doses, produits alternatifs…),
•?Un volet «?comparaison des itinéraires œnologiques?».

Partenariats : Inter Rhône, lycée viti-vinicole de Nîmes, chambres d’agriculture du Vaucluse, du Gard et du Roussillon, les vignobles Foncalieu.
Contact : Magali Grinbaum

 

Guide de bonnes pratiques d’hygiène de la filière vins

Les réglementations nationales et communautaires fixent des obligations pour assurer la sécurité des consommateurs et la traçabilité des denrées alimentaires. Un précédent guide de bonnes pratiques d’hygiène paru en 1999 et coordonné par l’IFV avait permis de fournir à la filière un premier outil pour y parvenir.
Entretemps, les évolutions réglementaires sur les denrées alimentaires, les changements de pratiques et la nouvelle organisation commune de marché ont rendu nécessaire la réécriture de ce document. Dans cette optique, l’IFV coordonne la rédaction du nouveau guide de bonnes pratiques d’hygiène dédié à la filière qui est actuellement dans une phase d’évaluation scientifique et réglementaire.
Ce document mutualise les premières étapes de l’HACCP et permet par la suite une adaptation à chaque structure avec une flexibilité suffisante pour les petites entreprises et les méthodes traditionnelles.

Partenariats : FranceAgriMer, INAO, DGCCRF, SRPV, ACTA, ACTIA, VIF, UOEF, CIVB, Inter Rhône, BNIC, ICV, CNAOC, CIVC, AGEV, Moët et Chandon.
Contact : Aurélie Camponovo

 
 
creation site internet saint brieuc