Maladies de la vigne


Le dépérissement de la Syrah

Observé depuis les années 1990 dans le sud de la France, le dépérissement de la Syrah touche actuellement l’ensemble de l’aire d’implantation de ce cépage. Ce syndrome se caractérise par un rougissement du feuillage, des crevasses au point de greffe et une mortalité prématurée des ceps. De multiples travaux ont été menés par l’IFV et ses partenaires et de nombreux résultats ont été acquis. Le vaste programme interrégional, qui vient de se terminer, a notamment permis de mieux comprendre le phénomène d’apparition des crevasses, d’identifier un marqueur précoce de ce dysfonctionnement, de réfuter l’implication d’un certain nombre d’agents pathogènes et de formuler finalement l’hypothèse d’une origine génétique à ce dépérissement. Ce résultat nous conduit actuellement à rechercher des gènes potentiellement impliqués dans ce syndrome. L’effet « clone » étant prépondérant, les conseils d’utilisation ont été adaptés et certains clones ont été radiés.
Par ailleurs, des travaux sont menés sur l’existence de facteurs environnementaux aggravants qui précipiteraient la mort des ceps. Il a ainsi été montré que la mort des souches crevassées survient suite à un épuisement progressif des réserves racinaires. Des méthodes correctives basées sur l’identification de « facteurs aggravants » sont à l’étude afin d’espérer maintenir un niveau de réserves satisfaisant et ainsi retarder la mort des ceps.

Partenariats : Chambres d’agriculture de l’Ardèche, de l’Aude, de la Drôme, du Gard, de l’Hérault, des Pyrénées-Orientales, du Rhône et du Vaucluse, SGVRCDR, INRA (Colmar, Montpellier, Dijon), CIRAD
Contacts : Anne-Sophie Spilmont, Marion Claverie (IFV Pôle Rhône-Méditerranée)

 
 
creation site internet saint brieuc