Biologie moléculaire et génomique

Appui au développement d’outils innovants

Ces vingt dernières années, la recherche a permis le développement de méthodologies et de technologies permettant d’explorer, d’analyser et d’exploiter au mieux la biodiversité. L’UMT Géno-Vigne® utilise et adapte ces outils pour mieux identifier et/ou utiliser les organismes vivants en lien avec la viticulture (du micro-organisme aux variétés de vigne). Grâce à cette veille scientifique, l’IFV aide au transfert des connaissances scientifiques fondamentales acquises dans les laboratoires, à leurs applications aux vignobles. Comme exemple concret de l’utilisation de ces connaissances, nous pouvons citer les études menées sur le développement d’outils d’identification et de sélection des clones. Ces recherches s’appuient sur le récent décryptage du génome de la vigne et le développement de technologies de séquençage haut débit, offrant un accès très rapide à l’information génétique d’un individu. Les premiers résultats obtenus montrent qu’il existe des différences entre les séquences d’ADN des clones. Ces différences sont à la base de méthodologies actuellement en test à l’IFV pour identifier les clones et donc garantir une meilleure gestion de la traçabilité du matériel végétal.

Contact : Loïc Le Cunff


L’ampélographie moléculaire

Sur le campus de Montpellier SupAgro où est basée l’UMT Géno-Vigne®, l’IFV propose des analyses d’identification variétale et de distinction clonale de la Syrah. Cette offre unique repose sur l’expertise et le savoir-faire de nos équipes. Ces tests sont basés sur l’utilisation de marqueurs moléculaires, analysés à l’aide d’un séquenceur Applied 3130 XL 16 capillaires. Ils sont réalisés pour les besoins internes à l’IFV ainsi qu’en prestations de services.
L’identification variétale de cépages et de porte-greffes repose sur une base de données INRA-IFV comprenant plus de 3000 variétés.
La distinction clonale de la Syrah permet de renseigner le groupe génétique auquel appartient le clone analysé. Cette analyse revêt un intérêt majeur car les trois clones agréés (470, 524, 747) très peu sujets au dépérissement, appartiennent à des groupes différents des autres clones agréés.
Les analyses se font sur tous les types de tissus : feuilles, bois et racines, ainsi que sur FTA cards® (carte permettant la fixation de l’ADN de vigne, par simple frottement d’une jeune feuille).
Dans le cadre de l’UMT Géno-Vigne®, grâce à ce partenariat scientifique avec les équipes INRA, des travaux visant in fine à identifier les clones, ont été engagés et laissent présager des pistes de progrès réels.

Contact : Maryline Roques

 
 
creation site internet saint brieuc