Connaissance des maladies de dépérissement

Maladies du bois : entre compréhension des maladies et recherche des moyens de lutte

Les maladies de dépérissement de la vigne ne sont pas nouvelles et pourtant, à l’heure actuelle, bien peu de solutions sont proposées au viticulteur pour les combattre malgré les nombreux problèmes qu’elles occasionnent (perte de récolte, mortalité des ceps, coûts de complantation, rajeunissement de l’âge moyen de la vigne).
La mauvaise connaissance de la biologie des champignons responsables, le rôle respectif qu’ils jouent, les portes d’entrée dans la plante, les interactions existant entre eux sont autant de facteurs pouvant expliquer cet état de fait. Trop de questions qui pourraient permettre d’expliquer le fonctionnement de ces maladies restent en suspens et c’est pour tenter de répondre à certaines d’entre elles que des essais sont conduits par l’IFV Bordeaux-Aquitaine avec notamment :

  • l’étude de la fluctuation inter-annuelle des symptômes
  • la détermination de la réceptivité des plaies occasionnées lors des travaux en vert vis-à-vis de deux champignons pionniers de l’esca (Pal et Pch) sur deux cépages du bordelais : le cabernet sauvignon et le merlot noir et l’impact de ces contaminations sur l’expression des symptômes foliaires.
  • l’évaluation de l’efficacité de produits mis sur le marché.

Partenariat : Pôle IFV Rhône-Méditerranée.
Contact : Alexandre Davy

 
 
creation site internet saint brieuc