Interactions vigne microbe environnement

Suivi des maladies du bois sur les essais modes de conduite

L’extension des maladies du bois dans le vignoble du Beaujolais, comme l’eutypiose et surtout l’esca, est de plus en plus préoccupante. Les connaissances sur les facteurs agronomiques pouvant influer sur le développement des champignons “responsables” de ces maladies, sont très incomplètes du fait principalement de l’interaction de ces différents facteurs entre eux et des conditions climatiques. Depuis plusieurs années, un programme d’expérimentations concernant la modification de la conduite de la vigne en Beaujolais (essais de taille, de densité de plantation et d’aménagement de parcelles en situations pédoclimatiques différentes) ayant pour objectif la diminution des coûts de production, a pris en compte, outre les contrôles classiques, la sensibilité à ces maladies du bois. Ceci est d’autant plus important que la lutte contre ces maladies est essentiellement d’ordre prophylactique et qu’il convient de bien informer le viticulteur sur ce sujet de façon à optimiser ses choix. Les contrôles effectués sur ces différentes parcelles d’essais sont donc une source d’information intéressante à prendre en compte dans ce cadre plus particulier de la lutte contre les maladies du bois, d’autant plus que l’antériorité de ce suivi est supérieure à 10 ans sur certaines parcelles. D’autre part, des essais de taille non mutilante et de regreffage sont mis en place pour étudier l’influence de ces techniques curatives sur les maladies du bois.

Partenaire : Chambre d’agriculture du Rhône
Contact : Jean-Yves Cahurel

 
 
creation site internet saint brieuc