Création conservation et diffusion de matériel végétal


Le cépage Gamay N, sa sélection clonale, son conservatoire

Depuis son apparition, le Gamay a fait l’objet de différentes formes de sélection (communales, parcellaires et massales). La sélection clonale a débuté dans les années 1960 en Val de Loire, puis en 1970 en Beaujolais avec la création de la SICAREX Beaujolais. Elle consiste à repérer un plant, à le tester d’un point de vue sanitaire et qualitatif et à le multiplier sous numéro (ex : Gamay clone 509). Les objectifs de la sélection clonale du Gamay en Beaujolais ont dès le début porté sur l’aspect qualitatif de la production viticole, en diminuant les rendements et en améliorant la maturité, mais aussi oenologiques et gustatifs pour juger de la qualité des vins. Les derniers clones agréés intègrent en plus une amélioration culturale avec un port très droit et une moindre sensibilité à la pourriture. En 40 ans de sélection clonale en Beaujolais, 10 000 pieds ont été prospectés, 435 têtes de clones testées dans différentes collections (12 000 contrôles viticoles, 800 minivinifications), 35 clones de Gamay N sont actuellement agréés. En 2003, la SICAREX Beaujolais a repris un vaste programme de prospection dans le but de rassembler la plus grande variabilité génétique du cépage Gamay. 15 vignobles ont ainsi été prospectés en France mais aussi en Suisse et en Italie. L’implantation du conservatoire Gamay s’est réalisé en 2 temps en 2006 et 2010, représentant près de 1000 têtes de clones de Gamay N mais aussi de Gamay de Bouze, Chaudenay et Fréaux. Si nous avons commencé la caractérisation phénotypique (données agronomiques et technologiques) des clones, il reste à réaliser leur caractérisation génétique et à faire le lien entre les deux (projet stratégie d’exploitation des conservatoires, UMT Genovigne-IFV-INRA et PIDA 4). Cette réserve génétique nous servira également demain, de base dans la création variétale intra ou interspécifique.

Partenaires : Partenaires de la sélection vigne France, INRA, UMT Genovigne®, FranceAgriMer, Région Rhône-Alpes, Agroscope Changins Wädenswill (ACW - Suisse), Institut Agricole d’Aoste (IAA - Italie)
Contact : Jean-Michel Desperrier

 


L’adaptation des porte-greffes aux terroirs du Beaujolais

Une des grandes actions de la SICAREX Beaujolais des années 80 et 90 a été également de tester l’adaptation des porte-greffes au Gamay et aux différents terroirs du Beaujolais. Les essais conduits auparavant avec du matériel issu de sélection standard, n’ont malheureusement pas pu aboutir à des résultats exploitables du fait de la grande hétérogénéité du matériel. Des essais ont été réimplantés à partir de 1977 en terrains granitiques, argilo-siliceux et argilo-calcaire. Après 20 ans de contrôles viticoles et œnologiques, nous avons pu démontrer toute l’importance du choix du porte-greffe au moment de la plantation d’une vigne en fonction de la connaissance du sol et des objectifs de production, gage d’une bonne implantation. Mais aussi d’une incidence qualitative sur la production bien supérieure par rapport au choix du clone de Gamay. Ces essais ont également permis de remettre en avant certains porte-greffes qualitatifs délaissés avant la sélection clonale pour des aspects sanitaires défectueux (101-14MG, Riparia). En 2007, deux essais d’un nouveau porte-greffe “Némadex AB” ont été mis en place. Il est obtenu par hybridation de 140 RU avec Muscadinia Rotundifolia (INRA Montpellier) et présente une tolérance aux piqûres de nématodes transmettant le virus du court-noué. Ce porte-greffe devrait compenser en partie l’arrêt des nématicides dans les sols relativement contaminés du Beaujolais.

Partenaire : INRA
Contact : Jean-Michel Desperrier


La diversification de l’encépagement, créations variétales et collections de cépages

Une des grandes actions de la SICAREX Beaujolais des années 80 et 90 a été également de tester l’adaptation des porte-greffes au Gamay et aux différents terroirs du Beaujolais. Les essais conduits auparavant avec du matériel issu de sélection standard, n’ont malheureusement pas pu aboutir à des résultats exploitables du fait de la grande hétérogénéité du matériel. Des essais ont été réimplantés à partir de 1977 en terrains granitiques, argilo-siliceux et argilo-calcaire. Après 20 ans de contrôles viticoles et œnologiques, nous avons pu démontrer toute l’importance du choix du porte-greffe au moment de la plantation d’une vigne en fonction de la connaissance du sol et des objectifs de production, gage d’une bonne implantation. Mais aussi d’une incidence qualitative sur la production bien supérieure par rapport au choix du clone de Gamay. Ces essais ont également permis de remettre en avant certains porte-greffes qualitatifs délaissés avant la sélection clonale pour des aspects sanitaires défectueux (101-14MG, Riparia). En 2007, deux essais d’un nouveau porte-greffe “Némadex AB” ont été mis en place. Il est obtenu par hybridation de 140 RU avec Muscadinia Rotundifolia (INRA Montpellier) et présente une tolérance aux piqûres de nématodes transmettant le virus du court-noué. Ce porte-greffe devrait compenser en partie l’arrêt des nématicides dans les sols relativement contaminés du Beaujolais.

Partenaires : Partenaire de la sélection vigne France, INRA, FAM, ACW (Suisse)
Contact : Jean-Michel Desperrier

 

 

La SICAREX Beaujolais, centre de prémultiplication et de multiplication du matériel végétal vigne

Le parc de vignes mères de prémultiplication (80 ares) et de multiplication (13 ha) est implanté en cépages Gamay N (9 clones), Gamay de Bouze N (1 clone), Gamay Chaudenay N (1 clone), Gamaret N (standard + 1 clone). Le porte-greffe Vialla (1 clone) est uniquement implanté en prémultiplication (5 ares).Le parc de vignes mères permet de répondre à la demande en greffons (2 à 3 millions par an) de la pépinière, mais également en plants de bases pour l’implantation de ces vignes mères (environ 20 000 plants en pots ou en pépinière par an). Près de 80 millions de greffons certifiés de Gamay N ont ainsi été distribués par la SICAREX Beaujolais depuis la fin des années 1970.

Partenaires : Partenaires de la sélection vigne France, FranceAgriMer
Contact : Jean-Michel Desperrier, Thierry Decouchant

 
 
creation site internet saint brieuc