Première application de cartographie interactive


E-terroir est une nouvelle application de cartographie interactive qui permet de visualiser et d’accéder aux caractéristiques des terroirs viticoles du Val de Loire. C'est la première application à donner une information utilisable au l'échelle de la parcelle.
Créée par InterLoire (Interprofession des vins de Loire) et la Cellule Terroirs Viticoles (InterLoire/Institut Français de la Vigne et du Vin), e-terroir est un outil d’aide à la décision permettant d’accompagner le vigneron dans ses choix techniques en vue d’optimiser le mode de conduite de ses vignes et de valoriser le potentiel viticole d’un terroir.
L’utilisateur, vigneron ou technicien,  pourra choisir un vignoble, une commune et l'une des 13 cartes thématiques (potentiel de vigueur, profondeur de sol, adaptation du porte-greffe,....) pour découvrir toutes les données terroirs associées à la parcelle sélectionnée. Ces informations lui permettront, par exemple, d’avoir une réflexion sur la préservation du milieu face à l’érosion, sur le choix du porte-greffe, sur l’adaptation des cépages ou d’une technique d’entretien du sol selon les différentes Unités Terroir recensées.

Accédez au site

Stratégie de pilotage du vignoble


Cellule Terroirs Viticoles : cartographie et caractérisation des terroirs

Ces travaux sont réalisés par la Cellule Terroirs Viticoles, association portée par le Pôle Val de Loire-Centre de l’IFV et InterLoire. Ils permettent :
1. De spatialiser les différentes potentialités et contraintes viticoles d’un vignoble à l’échelle d’une cartographie géopédologique fine et d’une prise en compte du mésoclimat,
2. D’adapter les pratiques (cépage, porte-greffe, entretien du sol, etc.) à ces potentialités viticoles par l’intermédiaire de cartes conseils,
3. De valoriser et de communiquer de façon objective sur la diversité des terroirs d’un vignoble et sur leurs potentialités grâce aux cartes thématiques produites et aux outils informatiques 3D,
4. De préserver et de gérer le patrimoine viticole d’un vignoble face à l’urbanisation, face à la nécessité de renouvellement, etc.


Partenariat
: INRA-UVV
Contact : Etienne Goulet


Maîtrise des amendements organiques

Cette action s’inscrit dans un réseau national d’expérimentations visant à acquérir des références sur les amendements en milieu viticole. Deux parcelles situées en Anjou et dans le Chinonais servent de terrain d’expérimentations pour comprendre les interactions des amendements organiques avec les sols viticoles et la vigne. Selon les parcelles, différentes variables sont étudiées?: source d’amendement, mode d’entretien du sol, porte-greffe. Les parcelles sont évaluées dans le temps sur l’évolution des paramètres du sol (granulométrie, taux de matière organique, porosité) ainsi que les paramètres des raisins à récolte (azote assimilable, acidité totale, sucres, anthocyanes, polyphénols…).

Partenariats : Laboratoire d’Etudes Environnementales des Systèmes Anthropisés (LEESA) de l’Université d’Angers, INRA-UVV de Maine-et-Loire, Cellule Terroirs Viticoles, lycée viticole de Fondettes.
Contacts : Jocelyne Marsault, Christophe Grelier

 

Apport d’azote foliaire : amélioration du potentiel aromatique du Melon de Bourgogne et du Sauvignon

L’enherbement et le raisonnement de la fertilisation azotée permettent de maîtriser la vigueur et l’état sanitaire. On observe malheureusement des carences azotées sur les moûts de Melon de Bourgogne et de Sauvignon, qui pénalisent le potentiel aromatique. Les thiols responsables des arômes variétaux de ces cépages sont en effet étroitement liés aux teneurs azotées de la baie. L’apport d’azote par pulvérisation foliaire, après la période de croissance de la vigne, permet d’augmenter l’azote assimilable du moût en même temps que les précurseurs aromatiques. Sur trois terroirs de Sauvignon en Touraine, cette pratique a mené à des résultats similaires : jusqu’à 150?% d’azote assimilable et des précurseurs en plus. Les vins correspondants sont significativement préférés.
Utilisé avec précaution (dose, mouillage, moment), l’apport de 15 à 20 unités d’azote par pulvérisation foliaire est une technique corrective qui, si elle a un coût,  améliore le potentiel du raisin et les arômes variétaux du Sauvignon, sur des parcelles présentant des carences azotées plus ou moins marquées. Les travaux actuels portent sur les doses et les dates d’apport optimum. Le travail réalisé sur le vignoble nantais avec le cépage Melon de Bourgogne conduit aux mêmes résultats.

Partenariats : Groupe fertilisation IFV, UMT Vinitera, Lycée Agricole d’Amboise, Chambre d’Agriculture du Loir-et-Cher.
Contacts : Frédéric Charrier, Pascal Poupault

 

Outils de caractérisation et de modélisation de la maturité du Cabernet franc

Depuis 1998, le pôle Val de Loire-Centre de l’IFV est engagé dans des programmes successifs de caractérisation et de suivi de maturation des raisins de Cabernet franc.
La maturité des polyphénols a été particulièrement étudiée de 2005 à 2009, ce qui a abouti, entre autres, à la mise en place et à la validation d’un outil d’analyse rapide pour le suivi de la maturation, l’IRTF (Infra-rouge à transformée de Fourrier).
La thèse réalisée en collaboration avec l’INRA Grignon, co-financée par InterLoire, dont les objectifs sont de prédire les cinétiques d’évolution des indicateurs de la maturation du Cabernet franc doit également aboutir à un outil de prédiction de la maturité des raisins qui aidera le vinificateur à déterminer la date de récolte optimale.

Partenariats : Chambre d’Agriculture d’Indre-et-Loire, Laboratoire de Touraine, UMT Vinitera : Laboratoire Grappe de l’ESA, Unité Expérimentale Vigne et Vins (UEVV-INRA Angers), Laboratoire de Génie Microbiologique et des Procédés Alimentaires (GMPA) de l’AgroParisTech Grignon.
Contacts : Laurence Guérin, Philippe Chrétien

 
 
creation site internet saint brieuc